Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

4 raisons de passer au Cloud

Les mesures de confinement des populations prises par différents gouvernements à travers le monde, ont entrainé une adoption massive et soudaine du télétravail.

Le cabinet McKinsey a observé une multiplication par 15 du recours au travail à distance. Ce changement des habitudes d'ampleur mondial a eu un impact sur toutes les entreprises et communautés, y compris celles traitant de l'Architecture d'Entreprise et de la Gestion des Risques.

Si le cloud existe déjà depuis longtemps, beaucoup d'organisations n'ont pas ressenti le besoin d'y migrer toutes leurs applications, pourtant parfois devenues obsolètes à cause de mises à jour non réalisées. La crise sanitaire mondiale que nous traversons actuellement, rend ce passage au cloud indispensable afin de donner aux collaborateurs la capacité de travailler depuis leur domicile.
 
Au-delà d'être accessibles à distance, les applications proposées « As a Service » comportent d'autres avantages comme la possibilité de contrôler les coûts des logiciels, de se libérer des mises à jour et de la maintenance, tout en renforçant la sécurité et la sauvegarde. 

4 avantages à migrer ses solutions logicielles dans le cloud 


1/ La transparence pour maitriser les coûts
L'acquisition d'un logiciel entraine souvent un flou quant à son coût réel dans la durée. Ceci est dû notamment à des frais dont il est difficile de prévoir le montant, liés à son déploiement, son exploitation ou le stockage disponible. Les solutions SaaS offrent au contraire une plus grande visibilité sur les coûts grâce à des offres incluant de base l'ensemble de ces prestations au tarif d'un abonnement fixe.


2/ La sauvegarde et la récupération des données en cas de sinistre
La plupart des solutions cloud incluent la sauvegarde automatique, paramétrable avec une régularité plus ou moins grande selon les besoins, afin d'éviter la perte de données. En plus de cela, les fournisseurs proposent des outils avancés de récupération en cas de sinistre. Les données de production sont synchronisées régulièrement sur un serveur distant, et rapatriées sur le serveur de production en cas de sinistre.


3/ La disponibilité permanente et les mises à jour automatiques
Le taux de disponibilité des solutions cloud dépasse en général celui des solutions on-premise, grâce à des infrastructures cloud améliorées et sécurisées à l'opposé des systèmes parfois complexes sur site. Par ailleurs, la responsabilité de gérer et planifier les mises à jour, ou de se préoccuper d'extensions futures incombe désormais au fournisseur de la solution qui garantit ainsi qu'elles soient en permanence à jour.


4/ La sécurité renforcée
La sécurité est une préoccupation majeure des organisations pour lesquelles un incident peut avoir des conséquences désastreuses. Les solutions cloud sont bien moins vulnérables que les solutions on-premise grâce à des infrastructures sécurisées. Les niveaux diffèrent en fonction des besoins mais des certifications offrent des garanties quant à la sécurité, l'accessibilité et la confidentialité de la plateforme. Par ailleurs, les grands fournisseurs d'infrastructure cloud utilisent des mesures de sécurité et des politiques de confidentialité avancées, tout en adhérant à des programmes internationaux de conformité.

 
Si la migration vers le cloud présente de nombreux avantages, la réalisation de cette migration peut présenter de nombreuses difficultés :
- dans le choix des applications à migrer,
- en raison de problèmes de sécurité comme l'exposition de données sensibles lors de la migration,
- ou le risque de discontinuité de l'application un fois migrée.

 
L'architecture d'entreprise va permettre de faciliter cette migration en définissant un plan de migration qui inclut les objectifs métiers et IT, puis fait un inventaire exhaustif des applications et des technologies.
Elle va permettre d'identifier les dépendances ou les échanges de données qui pourraient empêcher de migrer une application dans le cloud.
Elle va également offrir la possibilité d'avoir une vue précise de la complexité de l'architecture applicative on-premise en place afin d'évaluer la difficulté à migrer les applications. Les architectes vont également être capables de modéliser la nouvelle architecture cloud et donc accélérer la migration.
 
Autre point essentiel, l'exposition des données sensibles. En ayant une vue précise des données sensibles manipulées par les applications, les risques liés à la migration vont être réduits.

Enfin, l'architecture d'entreprise va permettre de :
- modéliser les nouveaux processus métiers et les nouveaux parcours client qui auraient changé,
- s'assurer que la nouvelle application cloud est toujours conforme aux exigences réglementaires
- et donc s'assurer de la continuité opérationnelle des applications. 

Si les bouleversements induits par le passage au cloud ont pu être des freins à sa généralisation, la crise inédite que nous traversons démontre aujourd'hui qu'il s'agit de la meilleure manière d'assurer une continuité de service
, tout en se conformant aux restrictions imposées par les autorités.
Également, si le télétravail est l'impulsion qu'il manquait pour une adoption globale du cloud, les entreprises découvriront demain, hors situation de crise, qu'il recèle bien d'autres avantages. Grâce à sa vue holistique, l'architecture d'entreprise va permettre de faciliter cette migration.

Lire la suite...


Articles en relation