Connexion
/ Inscription
Mon espace

Comment le fonds « Insertion Emplois Dynamique » génère de la création d’emplois

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Fonds pionnier de la finance solidaire en France, le fonds Insertion Emploi Dynamique (IED) géré par Mirova, affilié de Natixis IM, publie son premier rapport d’impact, qui mesure la création d’emplois en France générée par ses investissements.

A l’heure où la prise en compte des critères ESG est devenue primordiale, la mesure d’impact est, plus que jamais, au cœur des préoccupations. L’objectif de ce rapport est donc de mettre en avant la réelle dynamique de ce fonds sur la création d’emplois. En effet, les effectifs des sociétés cotées dans lesquelles le fonds investit ont augmenté en moyenne de 10% sur la période étudiée (décembre 2014 - décembre 2017), contre un niveau stable pour les sociétés du CAC 40. On note également une amélioration du profil ESG du portefeuille sur cette période et un impact carbone radicalement amélioré, avec une trajectoire climat à +1,5°C en juin 2018, contre +4,4°C fin 2014. Du point de vue financier, le fonds a enregistré entre décembre 2014 et septembre 2018 une performance nette de +26,6% et une collecte de plus de 220 M€. IED compte aujourd’hui 576 M€ d’encours sous gestion. Insertion emplois Dynamique est exposé aux risques de perte en capital, actions, gestion discrétionnaire, change, taux et crédit, contrepartie et liquidité et valorisation.

Lancé en 1994, le fonds Insertion Emploi Dynamique, géré par Fabien Léonhardt, est un des premiers fonds solidaires dit « 90/10 » dédié à la création d’emplois en France. Fin 2014, Mirova avait fait le pari ambitieux de faire évoluer la stratégie du fonds pour l’orienter à 100% vers la création d’emplois en France : depuis ce changement, non seulement la poche solidaire (10%) finance des structures d’utilité sociale sur le territoire national en collaboration avec France Active, mais la poche actions (90%) investit également dans des sociétés cotées porteuses d’une dynamique de création d’emplois en France sur 3 ans, selon nos analyses.

Pour établir cette mesure d’impacts sur la création d’emplois en France, Mirova a élaboré une méthodologie propre pour étudier de manière détaillée les investissements réalisés dans les poches cotée et non cotée du fonds. Cette analyse permet de détecter en amont et de soutenir, grâce à l’investissement, la dynamique de création d’emplois de sociétés. Pour la poche cotée, le gérant et les analystes extra-financiers de Mirova effectuent une recherche ciblée sur les implantations et les investissements à venir des entreprises, et échangent avec les émetteurs pour évaluer les perspectives de créations nettes d’emploi sur un horizon de 3 ans.

Cette stratégie a conduit à une allocation du capital très différente pour le fonds de celle des fonds classiques. L’allocation sectorielle ainsi que les tailles de capitalisation représentées s’éloignent ainsi notoirement de la composition des indices

Hervé Guez, Responsable des Gestions Actions et Taux chez Mirova, explique : « Lorsqu’ils choisissent des fonds ISR ou solidaires, les investisseurs sont, en toute logique, très sensibles aux effets réels de leurs placements. C’est pourquoi il est aujourd’hui crucial de mettre en place des indicateurs d’impact précis et quantifiables, afin de pouvoir mesurer l’efficacité réelle de la stratégie d’un fonds. Nous sommes fiers d’être parmi les premières sociétés de gestion à fournir un tel reporting sur un fonds ISR et solidaire, et encore plus de montrer des résultats aussi probants. »

Comment estimer la cohérence d’un portefeuille avec les scénarios climatiques.

www.mirova.com/

Lire la suite...


Articles en relation