Connexion
/ Inscription
Mon espace

Coface cède sa participation dans Cofacrédit

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Coface a cédé à Factofrance (Groupe Crédit Mutuel – CM11) sa participation de 36% au capital de Cofacrédit, société d’affacturage jusqu’ici détenue conjointement par les deux groupes.
Cette participation minoritaire ne s’inscrit pas dans la stratégie de développement de Coface dans le domaine de l’affacturage. Cette cession est par ailleurs en ligne avec l’objectif du second pilier du plan Fit to Win, qui vise à une meilleure gestion du capital.

Coface réaffirme par ailleurs l’aspect stratégique des activités d’affacturage qu’elle exerce au travers de ses deux filiales en Allemagne et en Pologne, activités qui présentent des synergies commerciales et opérationnelles avec le métier d’assureur-crédit.

De même, Coface continuera de développer les partenariats avec des sociétés d’affacturage qui représentent un levier privilégié pour le développement de l’assurance-crédit. A ce titre, Coface se réjouit de la poursuite de son partenariat commercial en France avec la filière d’affacturage du Groupe Crédit Mutuel – CM11. Coface anticipe que la transaction aura un impact légèrement négatif sur son résultat net du 2ème trimestre 2018 et un impact positif d’environ 3 points sur son ratio de solvabilité.

« Cette cession d’un actif non stratégique permettra une meilleure efficacité de notre capital, conformément aux objectifs du plan stratégique Fit to Win. Nous saluons à cette occasion la poursuite du partenariat avec le Groupe Crédit Mutuel - CM11 », a déclaré Carine Pichon, Directeur finance et risques de Coface.

www.coface.com/Investors

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Affacturage : Factofrance accompagne ses clients aux Etats-Unis

Complémentaire à un contrat d'affacturage français ou Paneuropéen, cette offre proposée par Factofrance, acteur dans le secteur de l'affacturage en France, permet aux entreprises éligibles de financer le développement de leurs filiales américaines Les Etats-Unis est un pays d'implantation privilégié des entreprises françaises, où ces dernières réalisent 16% de leur chiffre d'affaires, soit 203 Mds€. Viennent ensuite l'Allemagne avec 117 Mds€ et le Royaume-Uni avec 108 Mds€. Les Etats-Unis...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Nouvelle croissance à 2 chiffres attendue pour le marché de l’affacturage en 2018

Tribune de Philippe Mutin, Directeur général délégué de Factofrance.  153 Mds€, tel est le chiffre d'affaires cumulé « acheté » au 1er semestre 2018 par l'ensemble des sociétés d'affacturage françaises, soit une progression du marché à près de 10% ! Preuve que ce mode de gestion des créances clients et de leur financement est de plus en plus plébiscité par les entreprises. Depuis l'été 2017, le monde de l'affacturage connaît un essor significatif. Au 3ème trimestre 2017, le marché avait...

BE - Financement des intiatives
ABONNES
Augmentation de 40% des levées de fonds de capital-investissement européen

Les sociétés de capital-investissement et de capital-risque ont levé 45,6 milliards d'euros au 1er semestre 2018, soit une augmentation de 40% par rapport au second semestre 2017, selon les données récentes publiées par Invest Europe. Le 1er semestre 2018 est ainsi le 3ème meilleur depuis 2007, selon Invest Europe, l'association représentant l'industrie européenne du capital-investissement et du capital-risque. Les start-ups européennes ont bénéficié de plus de 3 Mds€ d'investissement de fonds...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Croissance synchronisée, ralentissement synchronisé ?

Ariel Bezalel, Directeur de la stratégie obligataire de Jupiter AM, revient sur les raisons du resserrement de la politique monétaire et dans quelle mesure cela peut avoir un impact sur la croissance mondiale sur le second semestre. L'année dernière fut marquée par un enthousiasme autour de ce qui semble être une croissance mondiale synchronisée. Cette année a commencé sur le même ton, mais les données de l'économie mondiale se sont rapidement détériorées. Les marchés sont aussi devenus de plus...