Connexion
/ Inscription
Mon espace

Une nouvelle étude sur l’avenir du secteur financier

BE - Culture & Société
ABONNÉS

A l’occasion des festivités célébrant le 225ème anniversaire de State Street, l’organisation publie l’étude intitulée A New Climate for Growth: Cultivating Asset Intelligence to Thrive [Un nouveau climat pour la croissance : développer la connaissance des actifs au service de la prospérité].

Cette étude propose un nouveau modèle de croissance pour l’avenir qui permettra aux intervenants de l’industrie financière :
1) de faire face à la concurrence 
2) d’aligner la technologie sur leur ambition
3) de cultiver la puissance de l’asset intelligence.

Selon l’étude, 66% des 507 gestionnaires d’actifs et investisseurs institutionnels interrogés dans le monde pensent qu’il devient de plus en plus difficile d’atteindre les objectifs de croissance dans l’environnement de marché actuel. On notera que les participants européens se disent plus préoccupés par les réglementations relatives au risque de liquidité : 40% d’entre eux jugent qu’il s’agit de l’un des trois premiers risques menaçant la croissance, tandis que 43% des répondants d’Amérique du Nord considèrent que l’attention réglementaire sur les frais d’investissement est le principal risque pour la croissance, et 41% des répondants en Asie-Pacifique jugent que les perspectives politiques sur les principaux marchés constituent le risque prédominant. Cependant, à l’échelle mondiale, seule une minorité des participants pense disposer de la stratégie, du modèle opérationnel et de l’infrastructure technologique adéquats pour atteindre leur plein potentiel de croissance compte tenu de ces circonstances.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

La numérisation demeure une priorité pour relever le défi de la croissance car elle présente le potentiel de rationaliser les opérations, de créer des gains de productivité et d’optimiser la performance et la gestion du risque. Toutefois, les institutions financières ont du mal à rester dans la course face à l’accélération du changement. Ainsi, seuls 43% des répondants déclarent qu’ils adaptent leurs technologies suffisamment vite pour soutenir les besoins de croissance de leur activité.

Dans ce contexte, State Street a défini les grandes lignes d’un nouveau modèle de croissance pour l’avenir. Ainsi, les institutions devraient accorder la priorité aux axes de développement suivants :

1/ Faire face à la concurrence
- Consolider les opérations pour mieux rivaliser sur le plan des coûts et des capacités
- Externaliser pour concentrer les efforts sur la différentiation
- Co-investir avec d’autres entités pour accéder à de nouvelles opportunités

2) Aligner la technologie sur l’ambition
- Procéder à des acquisitions pour importer l’innovation
Intégrer les systèmes pour une vue d’ensemble de la performance et du risque
Développer la distribution grâce aux outils mobiles et robotiques

3) Cultiver la puissance de l’asset intelligence
- Allier l’intelligence numérique avancée à l’expérience et aux connaissances humaines
- Développer de nouvelles compétences pour les employés
Incorporer une culture favorable au changement


Jeff Conway, Président-Directeur Général EMEA chez State Street explique :
« Au cours des 225 dernières années, nous avons constamment démontré notre capacité à évoluer. […] Nous pensons que le secteur financier se trouve à l’aube d’une nouvelle ère numérique. Dans un monde où les données constituent la nouvelle monnaie d’échange, l’intervention de l’analyse des données dans la gestion d’actifs changera la manière dont les institutions atteindront leurs objectifs d’investissement et répondront à leurs besoins de gestion du risque. »

D’ici la fin de l’année, State Street prévoit également de lancer un nouvel outil de benchmarkingqui permettra à ses clients de se situer par rapport aux résultats de l’étude et de mesurer leur degré de préparation pour l’avenir par rapport à leurs concurrents.

Plus de détails sur l’étude :
http://www.statestreet.com/ideas/articles/growth-readiness.html?cid=public-relations_press-release_growth-readiness

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...