Connexion
/ Inscription
Mon espace

L'Afrique, de belles opportunités en perspective pour la technologie IT française

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Par Pierre Schaller, DG délégué de Cloud Temple, acteur de solutions Cloud globales pour applications critiques d’entreprise.

 

Le continent africain est une des zones de la planète où un écosystème d’innovation est progressivement en train de se créer. Nombreux sont en effet ceux qui pensent que les technologies vont permettre à l’Afrique d’apporter des solutions aux challenges principaux de ce continent (santé, accès à l’eau, accès à l’énergie, etc). Il est intéressant de l’analyser de plus près, notamment dans le domaine de l’IT, où les entreprises françaises peuvent y voir des belles opportunités.

L’innovation frugale au cœur du développement africain

Pour les pays d’Afrique, le principe est « d’innover mieux avec moins », c’est-à-dire de miser sur une innovation frugale. Une démarche qui répond à un besoin tout en utilisant le moins de moyens possible. Cette innovation tient compte des contraintes locales, des ressources en énergie existantes et des moyens disponibles.
Par exemple, allier matériaux traditionnels (terre crue, paille) et conception architecturale innovante permet de réaliser des maisons économiques et très efficaces en termes de régulation thermique. Ceci vaut également pour les innovations digitales, avec l’exemple bien connu de l’utilisation du téléphone mobile comme terminal de paiement (en 2017, 97% des africains auront un téléphone mobile).

Trois facteurs clé du développement de l’IT en Afrique francophone

Le marché africain francophone a la chance de bénéficier d’une stabilité certaine, et ce depuis plus d’une dizaine d’années. Trois facteurs clé sont maintenant réunis pour que s’accélère encore le développement du marché de l’IT sur ces pays.
Tout d’abord, la démographie propre à ce continent fait que de nombreux jeunes, nés avec l’Internet, ont la volonté et l’envie de mener à bien un projet, notamment dans le domaine du digital.
Ensuite, vient l’aspect compétences. A l’heure actuelle, de nombreux pays ont compris l’enjeu de l’éducation et développent des environnements éducationnels de bon niveau. La Tunisie en est un bon exemple avec 5 000 ingénieurs informaticiens formés chaque année.
Enfin, il y a les infrastructures. Les activités digitales supposent des infrastructures de qualité : réseaux haut débit fixes et mobiles, datacenters, services cloud.

Ces pays ont su mobiliser les bons acteurs et disposent maintenant d’infrastructures de qualité équivalente à ce que l’on trouve en Europe, même si concentrées sur les grandes zones d’activité. Ainsi, les entreprises désirant s’installer, par exemple, dans la zone franche technologique de Grand-Bassam à Abidjan peuvent bénéficier de services similaires à ceux disponibles en Europe.
Preuve que les conditions sont réunies, des secteurs d’activité très variés, comme le BTP, l’industrie, la banque ou micro-crédit utilisent maintenant des infrastructures Cloud pour développer leurs activités digitales.

Le foisonnement des projets est un des symptômes de développement, mais encore faut-il accompagner et coacher les aspirants entrepreneurs. A l’instar du Kenya ou du Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Maroc ou la Tunisie voient se multiplier les initiatives d’incubateurs. Le moment est venu d’investir dans ces pays pour profiter, d’ici quelques années, du développement de ces startups.

Avant de s’implanter sur un autre continent, il est important de prendre quelques précautions et avoir conscience de plusieurs facteurs : la différence de pays, de mentalité, de conditions du travail, etc. Une mise en garde nécessaire pour toutes les entreprises françaises souhaitant s’exporter. Quelques conseils : s’associer à un acteur local et créer une relation de confiance ; établir une relation proximité entre les collaborateurs français et ceux des partenaires, en passant notamment par le transfert de compétences. Il est donc important de « miser sur l’humain » et « tisser un lien » avec son partenaire local. Etre présent sur place, même si ce n’est pas en nom propre, et s’associer à des acteurs locaux, est une approche pertinente et gage de succès pour les années à venir.

Plus d’informations sur Cloud Temple :
https://www.cloudtemple.com/

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...