Connexion
/ Inscription
Mon espace

Forte croissance dans la région MENA

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par le Dr Ghadir Abu Leil-Cooper, Head of the EMEA and Global Frontier Markets Equity Team et gérante du Baring MENA Fund,

Avec une croissance démographique parmi les plus fortes du monde et diversification du  secteur pétrolier, la région MENA offre d’excellentes opportunités pour des investisseurs grâce à la solidité d’entreprises axées vers la croissance quand l’on tient compte des nuances locales. Selon Barings, cela s’applique tout particulièrement pour des sociétés exposées sur des secteurs de croissance structurelle comme la santé, l’éducation, la formation et la consommation. Par exemple, les pays du Golfe cherchent à offrir des services de santé de toute première qualité, notamment pour faire face à la hausse de maladies chroniques nécessitant des soins spécialisés. De ce fait, nous nous attendons à ce que les dépenses de santé par habitant bondissent. Pour alléger la charge, les gouvernements ont encouragé la croissance de l’assurance privée.

« Au cours des cinq dernières années, nous avons assisté à des changements politiques et démographiques importants au sein de la région MENA. En début d’année, nous avons vu les prix du pétrole descendre à des plus bas, seuils que nous n’avions pas connus depuis 2009. Cependant, nous pensons que la volatilité qui en a découlé ne sera que temporaire. La poursuite des investissements dans des secteurs clefs devrait soutenir l’activité économique intérieure, dont profiteront les sociétés, notamment celles du Concile de Coopération Economique du Golfe. En concentrant notre recherche sur les prévisions de croissance durable des entreprises et non sur le risque global, la gestion mise en œuvre a permis de dégager une sensible surperformance », commente Dr Ghadir Abu Leil-Cooper.

Baring MENA Fund ainsi fêté son 5e anniversaire en mars avec un rendement cumulé de 91,6% en €, soit un rendement annualisé de 13,9%. En 2014, le fonds a progressé de + 27,9%, surperformant sa référence (+ 24%).

En juin, l’Arabie Saoudite va ouvrir son marché boursier aux investisseurs internationaux. Cela va permettre aux entreprises un plus grand accès aux marchés et plus d’opportunités d’investissement. Alors que la population est en croissance constante et que la demande d’emplois augmente, un marché des capitaux prospère et une bonne gouvernance des entreprises devraient aboutir à fonder les bases d’une économie plus diversifiée et mieux équilibrée, beaucoup moins dépendante des cours du pétrole. 

De nombreux pays de la région MENA cherchent à réduire leur dépendance vis-à-vis du pétrole et ce tout particulièrement compte tenu des récentes variations des cours de l’or noir. Au sein de la région, il existe déjà un équilibre entre pays exportateurs et importateurs de pétrole. Dubaï est parvenu à devenir une plaque tournante pour le tourisme et les services. Avec l’augmentation du quota annuel de visas religieux, le développement du tourisme religieux en Arabie constitue un autre exemple de diversification. Barings a ainsi identifié des entreprises dont la hausse des bénéfices à moyen terme est liée à l’essor du tourisme, notamment dans les secteurs où l’Arabie se développe comme les aéroports et les infrastructures autour de la Mecque.

Dr Ghadir Abu Leil-Cooper conclut : « Le profil démographique de la région reste très favorable. Sans surprise, nous décelons également de nombreuses opportunités dans le secteur de la construction. Nous recherchons des sociétés dont les dirigeants sont engagés sur des stratégies compétitives, dont les rendements attendus sont soutenus par des bilans solides, les valorisations raisonnables et les marques fortes.»

http://www.barings.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...