Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les actions devraient enregistrer les meilleures performances en 2015

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Tel est le résultat de la dernière étude mondiale réalisée par Natixis Global AM auprès d’investisseurs institutionnels. Ces investisseurs, responsables de fonds de pensions publics et corporates, fonds souverains, assureurs, prévoient en effet de mettre en œuvre une stratégie d’allocation prudente l’année prochaine, tout en privilégiant les investissements générateurs de rendement par rapport aux actifs plus risqués.

Pour 46% des investisseurs institutionnels interrogés, les actions offriront les performances les plus solides en 2015, tout particulièrement les actions américaines qui devraient surperformer les autres régions.
Ils sont 28% à penser que les produits décorrélés afficheront les meilleures performances, le private equity arrivant en tête au sein de cette catégorie. Les obligations ne recueillent que 13% des votes, suivis par l’immobilier (7%), l’énergie (3%) et le marché monétaire (2%).

642 investisseurs institutionnels gérant un total d’encours de 26,7 trillions€ ont été interrogés sur leurs perspectives de marché  

- Des attentes réalistes en termes de performance : en moyenne, les investisseurs institutionnels pensent pouvoir générer des rendements nets annuels de 6,9% après inflation. Selon les études réalisées par NGAM en 2014, les conseillers en gestion de patrimoine considèrent que leurs clients pourraient compter sur des rendements de 5,6% après inflation, tandis que les investisseurs particuliers sont contraints de générer un rendement de 9% après inflation pour répondre à leurs besoins

- Les évènements géopolitiques en tête des menaces : les quatre principaux facteurs de risque qui pourraient peser sur les performances l’année prochaine sont les événements géopolitiques (17%), les problèmes économiques en Europe (13%), le ralentissement de la croissance en Chine (12%) et la hausse des taux d’intérêt (11%).

- Intérêt pour les actifs dé-corrélés : 73% des sondés ont l’intention de maintenir ou de renforcer leur allocation aux investissements non liquides, et 87% déclarent maintenir ou renforcer leur allocation sur l’immobilier. 49% des participants estiment qu’il est essentiel pour les institutions d’investir dans des produits alternatifs afin de surperformer les marchés globaux.

- Conseils pour les investisseurs privés : parmi les principaux conseils adressés par les institutionnels aux investisseurs privés pour les 12 prochains mois : éviter de prendre des décisions émotionnelles. « Les investisseurs institutionnels sont face à une énorme responsabilité fiduciaire pour financer les objectifs et répondre aux engagements futurs » explique Christophe Point, Directeur de NGAM Distribution France, Suisse Romande et Monaco. « Dansl’environnement de marché actuel, il est difficile pour ces derniers de générer desrendements suffisamment élevés pour s’acquitter de leurs responsabilités à court-terme,voire sur un horizon plus long. Un portefeuille durable, construit sur la base de stratégiesde gestion des risques efficaces, permettrait aux investisseurs de trouver le justeéquilibre entre la recherche de croissance à long-terme et la réduction des pertes liées àla volatilité ».

 

La hausse des taux, un défi qui reste gérable

Les investisseurs institutionnels restent confiants face à des marchés financiers marqués par la hausse des taux d’intérêt et par un rythme de croissance plus faible. 87% des participants se disent en effet capables de répondre à leurs engagements de long-terme. L’étude a par ailleurs révélé que :
- 67% des investisseurs institutionnels anticipent des difficultés au cours des trois prochaines années liées à la hausse des taux.
- 61% des investisseurs institutionnels prévoient de faire évoluer le positionnement de leurs portefeuilles et de privilégier les obligations de duration courtepar rapport aux durations plus longues.
- 46% des participants disent vouloir réduire son exposition aux obligations.
Et si la grande majorité des investisseurs institutionnels a déjà recours aux produits dits « alternatifs » dans le cadre de la construction des portefeuilles,
- 36% augmenteraient l’allocation à ces stratégies pour compenser la hausse des taux.


Les conseils des Institutionnels aux investisseurs particuliers :

- Eviter de prendre des décisions émotionnelles dans le domaine financier : 84%

- S’appuyer sur les stratégies de gestion décorrélées - compris les hedge funds, les fonds long-short et les autres solutions alternatives : 76%

- Définir son objectif de performance en fonction de facteurs personnels et non sur la base d’indices de marché : 62%

- Penser d’abord au risque, et ensuite au rendement, dans la construction d’un portefeuille : 61%

http://www.fr.ngam.natixis.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation