Connexion
/ Inscription
Mon espace

Stratégie d’investissement 2015 de BNP Paribas Wealth Management

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

10 thèmes d’investissement principaux pour orienter les investissements sur des thématiques porteuses.

Les divergences économiques observées en 2014 se maintiendront en 2015. En effet, les USA doivent faire face au challenge du resserrement de leur politique monétaire sans affecter leur reprise économique. Les autres régions devront pour leur part, tout mettre en œuvre pour soutenir leur croissance économique.
Quelques épisodes de nervosité ont marqué la fin d’année, notamment en Europe, et nous en avons tenu compte dans l’élaboration de nos 10 thèmes d’investissement pour 2015.

Nous avons regroupé ces thèmes autour de 2 axes stratégiques : la recherche du rendement et les opportunités dans un environnement de croissance et de rendements faibles.
Pour les investisseurs défensifs, la quête de rendement reste la principale problématique. Certes, les taux d’intérêt de long terme devraient monter, mais cette hausse sera progressive.


Dans les 3 premiers thèmes, des opportunités intéressantes :

Thème 1 : univers obligataire

Ce premier thème regroupe des segments plutôt risqués du marché obligataire sur lesquels le portage est intéressant et les durations courtes. Il s’agit des obligations « High Yield » européennes et américaines, d’une sélection d’obligations d’entreprises émergentes, et des obligations convertibles européennes. Ces segments digèreront sans trop de difficultés une hausse modérée des taux longs, notre scénario de base pour 2015.

Thème 2 : l’attrait durable des investissements a dividendes élevés

Nous recommandons depuis plusieurs années ce créneau, en spécifiant que la qualité du dividende est aussi importante que son montant, il faut que le dividende soit sûr pour l’avenir. Au sein de ce même thème, l’immobilier coté offre des rendements intéressants, très supérieurs au coût du capital.

Thème 3 : l’attrait des solutions flexibles

Les solutions flexibles à base de produits structurés et de fonds alternatifs permettent de bâtir des stratégies défensives peu volatiles. Nous mettons en avant les stratégies « Relative Value » et « Long/Short equity » qui sont peu sensibles aux mouvements de marchés et ne devraient pas être pénalisées par la hausse des taux attendue.


Le deuxième axe stratégique s’adresse aux investisseurs prêts à porter davantage de brisques ;
dans un environnement de faible croissance économique et de rendements bas, les marchés actions sont favorisés. La tendance de hausse des bourses des dernières années est intacte, il faut continuer à considérer toute baisse comme une opportunité pour renforcer les positions.

Thème 4 : profiter de la hausse du dollar

L’économie américaine surperforme l’économie européenne, elle est très en avance dans ce cycle économique. La Fed va commencer à resserrer sa politique monétaire à un moment où la BCE continuera son accommodation monétaire non conventionnelle. Le dollar restera fort, et nombre de valeurs en profiteront.

Thème 5 : l'investissement en renfort de la croissance

Le rebond de la croissance viendra en partie des investissements des entreprises, dont la situation financière s’améliore, notamment aux Etats Unis. En Europe, le plan Juncker qui vient d’être annoncé devrait aider aux dépenses d’infrastructures.

Thème 6 : le renouveau européen

Face à toutes ses difficultés, l’Europe se transforme doucement mais surement, elle devient petit à petit une région plus intégrée et plus compétitive. La périphérie de l’Europe (l’Espagne, le Portugal, l’Irlande et la Grèce) est plus avancée dans ce processus que la France ou l’Italie. Mais nous sommes confiants dans la capacité de la bourse européenne de se redresser à terme, en partie grâce à la baisse de l’euro.

Thème 7 :  les marchés émergents, la course au changement

A long terme, les fondamentaux de croissance économique rapide et de développement du commerce mondial favorisent les marchés émergents. Pour 2015, nous mettons en avant les pays qui mettent en place des réformes structurelles importantes, tels que Chine, Mexique, Inde et Indonésie.

Thème 8 :  innovation technologique et efficacité opérationnelle

L’innovation technologique et efficacité opérationnelle permettent aux entreprises de rationaliser leurs coûts et d’améliorer leurs marges. De nouvelles technologies modifient l’environnement concurrentiel et profitent aux leaders.

Thème 9 : dividende démographique : comment bénéficier du vieillissement de la population

Ce thème d’investissement vise un long horizon de temps, il n’est pas lié au cycle économique car les tendances démographiques sont très longues. Santé, loisirs, tourisme, services financiers sont certains des secteurs les plus sensibles à cette évolution. Le Japon, qui a la population la plus âgée du monde, est particulièrement concerné.

Thème 10 : opportunités sur les marchés des changes

Le point clef de ce dernier thème est la poursuite de la hausse du dollar en 2015. Les investisseurs basés en Euro auront donc plus de possibilités que ceux basés en Dollar. Pour l’investisseur en Euro, la couronne norvégienne et la livre britannique sont des devises attractives. Pour l’investisseur en Dollar, seul le peso mexicain et le Yuan chinois offrent un potentiel ; ces 2 devises sont attrayantes aussi face à l’Euro, bien sûr. A court terme, les devises norvégienne et mexicaine souffrent de la baisse des prix du pétrole, car ce sont des pays exportateurs d’hydrocarbures.


Selon Florent Bronès, Responsable de la Stratégie d’Investissement, Chief Investment Officerde BNP ParIbas Wealth Management : « L’année 2015 verra un regain de volatilité car les banques centrales font face à des contraintes différentes : début de hausse des taux aux Etats Unis, débat sur la forme de l’accommodation monétaire en Europe, la poursuite des réformes en Chine, élections et réformes structurelles au Japon. Il faudra profiter des phases de doute pour renforcer les positions en actifs risqués ».

http://www.bnpparibas.net/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...