Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le tryptique pétrole, croissance et déflation

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Une note de Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque

Tout indique que la dépréciation des prix du baril va se poursuivre dans les prochains mois sous l’effet de la conjonction d’une baisse de la demande mondiale et d’un reflux du risque géopolitique. La prime de risque liée aux évènements de l’été dans le croissant mésopotamien et en Europe de l’Est n’est désormais plus intégrée dans les cours, le marché se tournant maintenant vers les indicateurs macroéconomiques, notamment en Chine et outre-Atlantique.

Bien que la reprise de l’activité soit indéniable, de nombreuses zones de stagnation subsistent, au premier rang desquelles la zone euro. On aurait pu croire que la demande de pétrole soit soutenue dans un premier temps par les bonnes perspectives de croissance américaine pour 2014 et 2015 mais c’est sans compter le fait que les Etats-Unis soient devenus exportateurs nets de pétrole à la faveur de lourds investissements à la fois dans le pétrole conventionnel mais surtout non conventionnel.

Du point de vue de l’OPEP, il parait improbable que l’organisation commence à s’inquiéter du niveau des prix tant qu’ils sont au-dessus des 80 – 85 USD le baril. C’est  la zone à ne pas franchir pour ne pas nuire au développement économique des membres du cartel. D’ici là, tout au plus, peut-on s’attendre à un léger ajustement  à la baisse de la production dans les prochains mois, en particulier de l’Arabie Saoudite, pour faire face à cette nouvelle donne. Pour l’instant, à en juger par leurs derniers commentaires, les principaux représentants de l’OPEP ne croient pas à un mouvement de reflux durable.

Ce repli des prix du baril constitue en tout cas une véritable opportunité pour renforcer la croissance. Depuis 2011, les économies mondiales se sont habituées à un prix du baril autour des 110 dollars, pénalisant souvent la sortie de crise. Une dépréciation durable de l’ordre de 15 à 20% serait une véritable bouffée d’air frais pour de nombreux pays et permettrait de retrouver une marge de manœuvre significative. En revanche, la baisse des prix de l’énergie, si elle est pérenne, va entretenir les craintes de déflation et souvent mettre en difficulté la politique monétaire, en particulier dans la zone euro, qui est souvent seule apte à lutter contre ce risque. C’est le revers de la médaille.

http://fr.saxobank.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...