Connexion
/ Inscription
Mon espace

Actions japonaises : des opportunités sous-évaluées

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Nathan Gibbs, gérant de fonds spécialisé des actions japonaises, chez Schroders.

Nous restons positifs quant aux perspectives sur l’économie et la bourse du Japon car nous estimons que les changements de politiques de la Banque du Japon et du gouvernement ne se reflètent pas encore pleinement sur le cours des actions. Bien que les bénéfices des entreprises aient été bons lors de l’exercice qui s’est terminé en mars 2014, les prévisions pour cet exercice demeurent prudentes et par conséquent, nous nous attendons à un cycle de révisions à la hausse des bénéfices tout au long de l’année 2014.

Bien que les chiffres de l’inflation soient susceptibles de montrer une certaine faiblesse temporaire dans les mois à venir, la Banque du Japon semble avoir relevé les attentes d’inflation et préparé le terrain pour une véritable sortie de la précédente période de déflation. Etant donné que l’économie se normalise et que la confiance des consommateurs s’améliore, nous constatons de nombreuses opportunités d’investissement.

Le processus d’investissement de Schroders s’appuie sur une recherche détaillée, portant sur chaque entreprise, et non sur des secteurs ou des thèmes. Cependant, nous identifions actuellement des idées particulièrement fortes au sein des valeurs exposées au marché intérieur et nous pensons que c’est sur ce thème que la plupart des révisions à la hausse se concentreront cette année. En effet, les changements opérés au sein de l’économie nationale nous semblent actuellement plus importants que les fluctuations à court-terme du taux de change, qui ont été la priorité de nombreux investisseurs à la fin de l’année 2013 et au début de l’année 2014. Bien qu’il soit encore trop tôt, nous sommes rassurés par le fait que le mouvement à la hausse sur le marché en mai et juin s’est produit sans affaiblissement supplémentaire de la devise.

Au sein de l’économie nationale, nous constatons des opportunités sous-évaluées, notamment dans les secteurs tels que la vente au détail et les transports. A ce stade du cycle, les titres dans le secteur de la construction devraient observer une bonne activité, notamment avec le nouvel élan donné par les Jeux Olympiques de 2020. Cependant, la plupart des titres dans le secteur de la construction nous semblent déjà surévalués, notamment à la lumière de l’importante hausse des salaires observée. Nous préférons donc nous concentrer sur les constructeurs de copropriétés et certains parcs de logement.

La question de la hausse des salaires nous paraît un point particulièrement important. Pour l’ensemble de l’économie japonaise, un retour à la croissance des salaires après des années de déflation est sans doute un changement positif mais, plus difficile à gérer pour les entreprises qui devront composer avec des coûts du travail plus élevés. En plus des sociétés de construction, nous restons donc vigilants sur des secteurs comme le transport routier et la livraison de colis, au sein desquels la croissance des volumes et le nombre de conducteurs requis sont étroitement liés.

Autre développement positif : la reprise en cours des investissements productifs qui génère une bonne croissance de l’activité pour les entreprises qui produisent des machines et qui se situent dans les secteurs de l’automatisation industrielle et de la robotique. Tous ces domaines sont bien représentés dans les portefeuilles de nos clients. 

Plus d’informations : www.schroders.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...