Connexion
/ Inscription
Mon espace

Attention à la surévaluation de l’Euro

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Bill Street, Responsable des investissements pour la région EMEA chez State Street Global Advisors

Avec l'inflation de la zone Euro à son niveau le plus bas depuis 2009 et les pressions continues sur la politique monétaire, Mario Draghi, président de la BCE, a déclaré à la dernière réunion du FMI  que « des mesures supplémentaires de relance monétaire » pourraient être nécessaires pour éviter une réelle déflation. State Street Global Advisors estime que, puisque l'une des principales raisons de la tendance déflationniste a été le renforcement de l’Euro, la situation pourrait devenir encore plus extrême avant de se stabiliser.
Naturellement, cette volatilité a rendu de nombreux investisseurs inquiets au sujet de leur exposition aux devises, avec des taux de change qui varient en permanence et influent sur le coût de l'investissement dans les actions de la zone Euro.

Notre modèle « long term fair value » indique que l'Euro est cher en ce moment - nous estimons qu'il est surévalué de presque 7% par rapport au dollar et à peu près du même ordre face à la livre sterling. Etant donné l'environnement actuel de faible volatilité des devises, la surévaluation semble encore plus marquée sur une base ajustée du risque.
Néanmoins, comme le prévoit le Trésor américain dans son dernier rapport, si l'Europe subit une période prolongée d’inflation largement inférieure au taux visé ou même de déflation, nous pensons que cet écart pourrait diminuer de manière significative sur le moyen terme. Sur cette hypothèse, comme de nombreux investisseurs, nous resterons sous-pondérés sur l'euro au profit du dollar et de la livre sterling,mais surveillerons de près l'environnement macroéconomique et les signes d'un retour à une juste valeur de marché. De la même façon, nous continuons de surpondérer la livre sterling par rapport au dollar. 

www.ssga.com/

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...