Connexion
/ Inscription
Mon espace

La menace de la déflation de la zone euro est-elle à un tournant ?

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Jonathan Baltora, gérant du fonds AXA WF Universal Inflation Bonds, réagit aux préoccupations récentes de déflation alors que l'inflation de la zone euro atteint un point bas.

 

Les marchés des obligations indexées à l’inflation anticipent que la BCE manque son objectif de politique monétaire dans la durée

« L’inflation de la zone euro est tombée à un nouveau point bas du cycle en mars 2014, du fait de la décision prise par les autorités européennes de choisir la voie de la « dévaluation interne » pour résoudre la crise de l'euro. Cela a principalement contribué à réduire les coûts de main-d'œuvre (et les salaires) en Europe du Sud.
Le marché anticipe une inflation largement inférieure à l’objectif  de la BCE - inflation annuelle d'environ 1% pour les trois prochaines années et de moins de 1,75% au cours de la prochaine décennie au lieu de 2% -,  du fait qu’aucune annonce sur les mesures non conventionnelles n’ait été faite. À notre avis, la BCE ne devrait pas tolérer une telle situation si elle souhaite que les anticipations d’inflation restent ancrées.

 

 

La dépréciation de la monnaie peut générer de l'inflation

Nous croyons que la BCE pourrait générer 1% d’inflation supplémentaire lui permettant d'atteindre son objectif en doublant la taille de son bilan. Sur un horizon de 12-18 mois, les banques centrales peuvent en effet générer un regain d’inflation par le biais d’une dépréciation de leur devise, comme on l'a vu aux Etats-Unis, aux Royaume-Uni et au Japon à travers des achats d’actifs.
Certains chiffres diffusés la semaine dernière ont montré que l'augmentation de la taille du Bilan de la BCE de 50 à 100 % pourrait générer une baisse de 20% de la valeur de l'Euro qui, selon les normes historiques, entraînerait d'une augmentation d’environ 1% de l’inflation.

 

Un tournant pour le risque de déflation ?

Tout impact sur la force de l'Euro pourrait rapidement se traduire en une hausse de l'inflation. En outre, les perspectives d'emploi demeurent essentielles et un sondage mené par la Commission Européenne confirme que nous sommes probablement à un tournant. La zone euro est susceptible de rebondir dans les mois à venir et le momentum autour de l'inflation devrait légèrement s'améliorer grâce à un effet saisonnier favorable et un regain d’activité.
Compte tenu des perspectives d'action de la BCE, nous sommes devenus plus positif sur les taux réels d'intérêt européens et avons augmenté notre exposition aux obligations indexées sur l'inflation françaises et italiennes. Il est probable qu’il y ait d’importantes nouvelles émissions d’obligations indexées sur l’inflation au printemps. D’autre part, le marché semble prêt pour la première émission d’obligations indexées sur l’inflation en Espagne ».

www.axa-im.com/fr/

 

ScreenTemplate({"code" : "article-footer-patrimoine-et-finance"})##

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...