Connexion
/ Inscription
Mon espace

Marchés obligataires : des rendements modestes en 2014 ?

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Une analyse de Greg McGreevey, CEO du département obligataire d’Invesco.

En dépit d'un contexte macroéconomique généralement favorable, les experts obligataires d'Invesco pensent que les opportunités sur les marchés obligataires seront modestes en 2014, comparés à ces dernières années. « Dans un environnement de rendements bas, nous pensons que la sélection des émetteurs et l'analyse des titres, associées à une allocation d'actifs tactique et ciblée seront prépondérantes pour générer des rendements en 2014 » estime Greg McGreevey.

Les experts obligataires d'Invesco anticipent une accélération de la croissance des marchés développés en 2014, tandis que les pays émergents vont continuer de faire face à des vents contraires. « Nous pensons que les marchés passent d'un environnement déterminé par les politiques économiques à un environnement axé sur la croissance et l'inflation ainsi que sur l'évolution de ces données économiques par rapport aux attentes du marché, » explique Greg McGreevey.
Dans un tel contexte, il s'attend à ce que la « forward guidance » de la Fed, à savoir la communication sur l'orientation de ses taux, constitue un centre d'intérêt majeur.

Étant donné que les valorisations sur l'ensemble des marchés laissent actuellement peu de potentiel d'appréciation des cours, les experts obligataires d'Invesco estiment que les rendements des marchés obligataires mondiaux seront dominés par la composante revenu dans le rendement total. Ils envisagent cependant des phases de volatilité au cours de l'année, aussi bien en réponse à l'évolution technique du marché qu'aux décisions des responsables politiques, dont les investisseurs pourront tirer parti en renforçant de manière sélective leur exposition.

L'analyse d'Invesco couvre en détail les défis et les opportunités offerts par les différentes classes d'actifs obligataires en 2014. Les fondamentaux des entreprises et la persistance d'un faible taux de défaut conduisent les experts d'Invesco à privilégier les émissions d'entreprises à haut rendement et les prêts bancaires (ou loans), plutôt que les emprunts privés notés Investment Grade.

Sur les marchés émergents, ils préfèrent les emprunts privés suivis par les emprunts d’État libellés en devises fortes. Compte tenu de leur opinion favorable sur le dollar, ils sont prudents sur la dette des marchés émergents en devises locales où ils ne voient que des opportunités sélectives en fonction de facteurs fondamentaux de marchés divergents.

Les experts d'Invesco portent un intérêt particulier au marché américain des obligations municipales cette année, alors que l'amélioration des fondamentaux autant que l'équilibre entre l'offre et de la demande devraient bénéficier à cette classe d'actifs. Cependant, comme sur d'autres segments des marchés obligataires, ils pensent qu'une gestion active sera importante si l'on veut éviter des incidents de crédit.

www.invesco.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...