Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Marchés obligataires : des rendements modestes en 2014 ?

Une analyse de Greg McGreevey, CEO du département obligataire d’Invesco.

En dépit d'un contexte macroéconomique généralement favorable, les experts obligataires d'Invesco pensent que les opportunités sur les marchés obligataires seront modestes en 2014, comparés à ces dernières années. « Dans un environnement de rendements bas, nous pensons que la sélection des émetteurs et l'analyse des titres, associées à une allocation d'actifs tactique et ciblée seront prépondérantes pour générer des rendements en 2014 » estime Greg McGreevey.

Les experts obligataires d'Invesco anticipent une accélération de la croissance des marchés développés en 2014, tandis que les pays émergents vont continuer de faire face à des vents contraires. « Nous pensons que les marchés passent d'un environnement déterminé par les politiques économiques à un environnement axé sur la croissance et l'inflation ainsi que sur l'évolution de ces données économiques par rapport aux attentes du marché, » explique Greg McGreevey.
Dans un tel contexte, il s'attend à ce que la « forward guidance » de la Fed, à savoir la communication sur l'orientation de ses taux, constitue un centre d'intérêt majeur.

Étant donné que les valorisations sur l'ensemble des marchés laissent actuellement peu de potentiel d'appréciation des cours, les experts obligataires d'Invesco estiment que les rendements des marchés obligataires mondiaux seront dominés par la composante revenu dans le rendement total. Ils envisagent cependant des phases de volatilité au cours de l'année, aussi bien en réponse à l'évolution technique du marché qu'aux décisions des responsables politiques, dont les investisseurs pourront tirer parti en renforçant de manière sélective leur exposition.

L'analyse d'Invesco couvre en détail les défis et les opportunités offerts par les différentes classes d'actifs obligataires en 2014. Les fondamentaux des entreprises et la persistance d'un faible taux de défaut conduisent les experts d'Invesco à privilégier les émissions d'entreprises à haut rendement et les prêts bancaires (ou loans), plutôt que les emprunts privés notés Investment Grade.

Sur les marchés émergents, ils préfèrent les emprunts privés suivis par les emprunts d’État libellés en devises fortes. Compte tenu de leur opinion favorable sur le dollar, ils sont prudents sur la dette des marchés émergents en devises locales où ils ne voient que des opportunités sélectives en fonction de facteurs fondamentaux de marchés divergents.

Les experts d'Invesco portent un intérêt particulier au marché américain des obligations municipales cette année, alors que l'amélioration des fondamentaux autant que l'équilibre entre l'offre et de la demande devraient bénéficier à cette classe d'actifs. Cependant, comme sur d'autres segments des marchés obligataires, ils pensent qu'une gestion active sera importante si l'on veut éviter des incidents de crédit.

www.invesco.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation