Connexion
/ Inscription
Mon espace

Marchés actions : prudence à court terme

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Extrait de l’analyse de Judith Danan, Head of Sales Trading de CMC Markets France

La recrudescence de la volatilité sur les marchés actions nourrit l’alternance de mouvements correctifs et de rebonds depuis quelques semaines. C’est ainsi que l’indice phare parisien a de nouveau perdu du terrain au cours des trois dernières séances, alors qu’il avait jusqu’ici plutôt bien résisté aux tensions géopolitiques jusqu’ici. Même constat à l’échelle de l’Eurostoxx 50, qui présente une moins-value de près de -3% depuis le 1er janvier.

Aux craintes d’enlisement politique en Crimée, s’ajoutent de nouveaux signes de ralentissement économique en Chine, ce qui incite le gouvernement à revoir ses objectifs et à anticiper un taux de 7,5% pour 2014. Ces craintes d’un coup de pompe se manifestent notamment par l’orientation baissière du cours du cuivre, indicateur servant traditionnellement de baromètre de la santé économique chinoise. A 6 500$ la tonne, le prix du métal enfonce un plancher de quatre ans. Sans surprise, la trajectoire est symétriquement opposée pour l’once d’or, dont le cours au plus haut depuis 6 mois, flirte avec les 1 375$.

Cette nouvelle correction boursière permet aux investisseurs les plus offensifs de se réexposer aux marchés actions à des niveaux d’entrée attrayants : si globalement les espoirs de forte progression des bénéfices des entreprises européennes se heurtent désormais à la réalité - progression de 8 à 10% de moins en moins plausible -, les marchés boursiers européens présentent encore un potentiel de rattrapage. Même après le rally des deux dernières années. Les marchés actions étant à des niveaux de valorisation historiquement hauts aux Etats-Unis, les indices émergents éprouvant un cycle de forte instabilité, les flux d’investissement devraient continuer de profiter à la progression des actifs européens à plus long terme.

Selon le « Sentiment Clients », baromètre du sentiment des 45 000 clients de CMC Markets dans le monde, établi quotidiennement à partir de leurs positions réelles, lesflux d’investissement sont aujourd’hui vendeurs sur les indices Cac 40 (vendeurs à 55%) et Dow Jones (à 71%). En revanche, ils restent sensiblement acheteurs sur les indices Footsie (83% à l’achat), Dax (80%) et Japan 225 (68%). Le succès de l’once d’or comme actif de protection continue de se matérialiser par des flux acheteurs, à hauteur de 61%.

www.cmcmarkets.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...