Connexion
/ Inscription
Mon espace

Marchés émergents : comme en 1997 ?

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

« L’histoire est différente, mais attention aux similarités, comme l’action de la Fed », commentent Manolis Davradakis et Mathieu L’Hoir, Recherche & Stratégie d’Investissement chez Axa IM, qui appellent à plus de prudence :

- Une série d'événements défavorables en ce début d'année a accentuéles dépréciations d’actifs dans les marchés émergents, confirmant la tendance initiée en mai 2013, après les annonces de Ben Bernanke.

- La durée et l'ampleur des liquidations ont fait ressurgir le spectre de la crise asiatique de 1997, ce que le consensus du marché semble pourtant avoir écarté. Nous sommes plus prudents que le consensus.

- Certes, les tensions sur les réserves de change sont moindre, les politiques monétaires plus crédibles, le risque de crise de change plus faible et les bulles immobilières sont moins fréquentes qu’en 1997

- Les économies émergentes, exposées au resserrement monétaire de laFed, présentent un risque élevé de refinancement, une croissance excessive du crédit, et un financement extérieur reposant trop sur les investissements financiers, comme cela était le cas à la veille de la crise de 1997.

- Nous anticipons une dépréciation supplémentaire des devises émergentes de 5 à 10%, en raison du risque accru de fuite des capitaux des investisseurs locaux et à la dollarisation des économies ; des hausses de taux substantielles sont probables.

- Dans l'hypothèse la plus défavorable – croissance réelle ralentie de 0,5pp, bénéfices baissant de 40% en Asie, et de 30% en Amérique latine – les bénéfices par action pourraient tomber à 11 et 9 respectivement, entraînant une nouvelle baisse des actions de 25%.

www.axa-im.com/fr



 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...