Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Actions européennes : un repli utile pour renforcer ses positions »

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Fabrice Cousté, Directeur Général de CMC Markets France.

Premier accroc de l’année pour le Cac 40 : l’indice a clôturé en baisse de -1,02% le jeudi 23, plombé par des résultats d’entreprises et des indicateurs économiques décevants aux Etats-Unis, alors que les incertitudes ressurgissent en Chine.

A Wall Street, ce sont des résultats d’entreprises mitigés qui ont refroidi les investisseurs. Depuis le début de l’année, l’orientation de la croissance des profits des sociétés américaines est assez timorée. Sur le plan macroéconomique aussi les indicateurs se sont avérés décevants outre-Atlantique. Sur le front de l’emploi, après un rapport mal orienté en décembre, les inscriptions hebdomadaires ont légèrement augmenté (semaine achevée le 18 janvier). Dans l’immobilier, la progression des ventes de logements anciens a déçu les attentes des analystes, une situation identique pour l’indice composite des indicateurs économiques américains.

Du côté de la Chine, l’indice boursier SSE vient de reculer de -3,49% depuis une semaine. La réorientation du modèle économique souhaitée par le gouvernement est confrontée à la réalité du ralentissement de l’activité. Selon l’indice PMI HSBC, la production manufacturière chinoise s’est repliée en janvier, une première depuis six mois.

Paradoxalement, les indices de la zone euro ont reculé alors que l’indice d’activité économique PMI de la zone euro est ressorti en nette progression en janvier, atteignant même un point haut de plus deux ans et demi. Preuve que les investisseurs continuent de voir en Wall Street le marché « driver » de l’ensemble des places boursières, après une année de records successifs en termes de valorisation. Le léger reflux des marchés US reflète actuellement certaines préoccupations : les investisseurs s’interrogent sur la suite que donnera la Fed à son cycle de « tapering » dans les prochains mois, alors que la croissance bénéficiaire des entreprises est considérée comme une condition essentielle à la poursuite de la progression des actifs boursiers.

Ce léger coup de frein des marchés européens est une bonne opportunité d’achat pour les investisseurs, qui pourront renforcer l’exposition de leur portefeuille aux actions européennes. Une autre position intéressante concerne la parité GBP/EUR. Après de très bons chiffres sur l’emploi au Royaume-Uni, la Banque centrale britannique pourrait accélérer concrètement le resserrement de ses conditions monétaires dans les semaines à venir. De quoi soutenir l’appréciation de la devise britannique.

www.cmcmarkets.fr/

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...