Connexion
/ Inscription
Mon espace

Stratégie d'investissement 2014 de BNP Paribas Wealth Management

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Les thèmes 2014 présentés par Florent Brones, Responsable de la stratégie d'investissement pour BNP Paribas Wealth Management visent notamment à apporter des solutions aux conséquences d'une réduction probable et progressive des injections de liquidité courant 2014. 

Des opportunités intéressantes existent et sont abordées dans les 3 premiers points :


1/ Opportunités dans l'univers obligataire

- Obligations à haut rendement :  le ratio risque/rendement reste intéressant par rapport aux autres obligations. Le taux de défaut des entreprises émettant des obligations à haut rendement devrait rester faible.
- Obligations convertibles européennes : possibilité d'une hausse des prix sur les marchés obligataires en raison de l'optimisme suscité par les marchés d'actions. Une classe d'actif moins volatile que les actions, en particulier si le marché est sujet à des turbulences.


2/ Autres sources de rendement et performance pour investisseurs défensifs

La prochaine réduction des achats d'obligations par la banque centrale américaine devrait entraîner une remontée progressive des taux d'intérêt de long terme. Les rendements attendus des obligations d'État et d'entreprise de qualité sont donc très faibles, ce qui nous a amenés à délaisser les obligations pour explorer d'autres classes d'actifs.
Les OPCVM ou fonds alternatifs nous semblent adaptés aux stratégies de valeur relative et de type « long-short » sur les actions, car les performances prévues sont attrayantes et la sensibilité à la hausse des taux d'intérêt est limitée.
Les produits structurés peuvent contribuer à optimiser le rendement tout en garantissant une sensibilité réduite à la hausse des taux d'intérêt. Les actifs sous-jacents peuvent être de différentes natures (pétrole, or, indices d'actions, taux d'intérêt, etc.).


3/ Un contexte favorable aux actions aux dividendes élevés

Si elles n'offrent peut-être plus les meilleures perspectives de performances parmi les actions, elles constituent une source appréciable de revenus récurrents pour les investisseurs qui craignent l'inflation. Mais il leur faudra être plus sélectif qu'en 2013. Ainsi nous regardons du côté du Japon et, ignorant le pessimisme ambiant, nous pensons que les nouvelles technologies permettront de relever les défis de demain. Enfin,les devisesdevraient aussi avoir leur rôle à jouer, notamment en raison d'un euro surévalué.


Les sept autres thèmes proposés 


4/ Les «  values  », style toujours gagnant  

Sur les marchés développés, les actions "value" ont brillé en 2013. Le vivier de titres offrant un potentiel de valorisation s'est certainement réduit mais pensons que les actions "value" continueront de surperformer sur les marchés développés. Nous recommandons une stratégie mariant des critères de valorisation et de qualité.

 5/ Avantage des injections de liquidités japonaises

La Réserve fédérale envisage de réduire ses achats mensuels d'obligations, contrairement à la Banque du Japon. Les actions japonaises sont appelées à profiter des Abenomics et nous recommandons de prendre le train de la reflation en marche.

 6/ Intensification des dépenses d'investissement

L'une des principales raisons laissant présager une accélération de la croissance mondiale en 2014 est la forte probabilité d'une réelle reprise des dépenses d'investissement. Au sein des pays émergents, l'Inde est susceptible d'engager de nouveaux projets d'infrastructure.

7/ Les entreprises leaders sur leur marché constituent une option d'investissement intéressante

Les actions se sont bien tenues au cours des derniers trimestres et ont encore du potentiel. La confiance en l'avenir de l'Europe reviendra, mais le rétablissement ne se fera pas sans à-coups. Les valeurs européennes peuvent en tirer parti, en particulier les entreprises leaders sur leurs marchés. Une dépréciation de l'euro serait un coup de pouce supplémentaire.

 8/ Priorité aux innovateurs technologiques

Nous avons détecté plusieurs technologies remarquables qui pourraient s'avérer très rentables : l'impression 3D, le cloud computing, le big data, les solutions de production d'énergies respectueuses de l'environnement, l'automatisation et d'autres technologies peuvent changer la face du Monde et présentent un bon potentiel de développement.

9/ L’Asie émergente et l'importance croissante qu'elle accorde aux services

Le secteur des services est l'un des principaux bénéficiaires de l'évolution des comportements des investisseurs et des consommateurs (enseignement, santé, services financiers, tourisme et divertissement). Le tourisme constitue l'un des exemples les plus frappants.

10/ Devises sous-évaluées

L'euro est surévalué par rapport à de nombreuses devises, tandis que d'autres devises sont sous-évaluées et les devises sont un moyen intéressant d'ajouter d'autres sources de performance. La volatilité structurelle des devises incite à être particulièrement vigilant.


« Ces 10 thèmes d'investissement nous permettront de digérer la fin des mesures exceptionnelles de politique monétaire de la Fed,
et de profiter d'un flux de capitaux vers les marchés actions, marchés qui bénéficieront de la reprise de l'économie mondiale», commente Florent Bronès, Responsable de la Stratégie d'Investissement de BNP Paribas Wealth Management.

www.wealthmanagement.bnpparibas.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...