Connexion
/ Inscription
Mon espace

Forte croissance attendue sur les marchés frontières en 2014

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

« Les facteurs positifs de 2013 restent d’actualité pour 2014 », par Michael Levy, gérant  du Baring Fontier Markets Fund.        

Les marchés frontières comme l’Argentine, le Kenya, le Nigéria, l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes unis se sont très bien comportés en 2013 et devraient poursuivre sur cette lancée en 2014 estime Barings. Depuis le début l’année, en effet, ces marchés ont progressé de 16,4% en $. Ils ont bénéficié, à la fois de la croissance structurelle à long terme de leurs économies, de celle des bénéfices des entreprises, ainsi que des flux d’investissements étrangers attirés par la faible corrélation de ces marchés avec les pays développés comme émergents. Sur la même période, le MSCI Emerging Markets en $ a pour sa part cède 7,1%.

Le Moyen-Orient et les Emirats affichent les meilleures performances avec belles opportunités dans l’énergie et la santé : d’une part, les importantes réserves du Kurdistan et du Nord de l’Irak devraient prochainement arriver sur les marchés, d’autre part, la production de médicaments génériques est en pleine expansion au Moyen-Orient, de même que les dépenses de santé privée. Al Noor Hospitals est un des plus importants fournisseurs dans le secteur de la santé aux Emirats et une des plus importantes lignes du portefeuille du Baring Frontier Markets Fund. Le Moyen-Orient et les Emirats affichent les meilleures performances

En Afrique, où Barings décèle les plus belles opportunités d’investissement à long terme, les dernières élections au Kenya ont porté au pouvoir un gouvernement plus favorable aux investissements financiers et souligné la tendance à la démocratisation de l’univers des pays frontières. Selon Barings, le secteur bancaire nigérian devrait bénéficier des investissements effectués dans les domaines de la sécurité et des informations sur les consommateurs.

Michael Levy commente : « en termes de perspectives, les flux d’investissement vers ces pays permettent un accroissement de la liquidité et la situation devrait continuer à s’améliorer l’an prochain. La Roumanie pourrait procéder à des privatisations en 2014. Nous avons récemment investi dans une société du Laos et continuons à nous renforcer sur d’autres pays en Asie du sud Est et restons toujours à l’affût de nouvelles opportunités. »

www.barings.com/fr



 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation