Connexion
/ Inscription
Mon espace

Rothschild & Cie Gestion croit à une hausse durable des actions européennes

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

A l’occasion du dernier Comité stratégique de Rothschild & Cie Gestion, Didier Bouvignies et Philippe Chaumel,  Associés-gérants et Co-Responsables de la Gestion, se sont exprimés sur les catalyseurs de performance qui ont permis à certains segments de la cote de progresser en 2013, ainsi que sur leurs convictions boursières pour les trimestres à venir.

Les deux Associés-gérants croient à la poursuite du cycle de revalorisation des actions européennes, en particulier des titres-value.
La combinaison d’une croissance modérée mais plus équilibrée, de valorisations attractives, c’est-à-dire de primes attrayantes incitant les investisseurs à réexposer leurs portefeuilles aux actions, et du retour d’une psychologie de marché favorable, a constitué un environnement propice au rallye boursier.

Au-delà de ce constat, ce sont surtout les différents partis-pris de gestion, en termes d’allocation d’actifs, d’allocation sectorielle et géographique, ainsi que de stock-picking, qui permettent de capter un surplus de valeur significatif.
« L’essentiel des surperformances de nos fonds trouve ses origines à surpondérer notre exposition aux actions, en privilégiant l’Europe, zone la plus affectée par la crise depuis 2008, mais pour laquelle le potentiel de revalorisation est le plus important. A contrario nous sommes restés à l’écart des marchés émergents » affirme Didier Bouvignies.

Plusieurs signaux portent à croire que ces sources de performance ne vont pas se tarir en 2014. Les pays de la zone euro, en particulier les pays dits périphériques, sont en train d’améliorer significativement leur balance courante, tandis que, depuis peu, l’assouplissement des programmes d’austérité est de nature à libérer plus de croissance. Surtout, les actions européennes disposent d’une capacité de désensibilisation face à un éventuel resserrement monétaire. La prime de risque associée aux valeurs européennes est si conséquente, qu’une hausse des taux aurait un impact très limité sur le potentiel de revalorisation de ces actifs.

www.rothschildgestion.fr



Soyez acteur de la finance responsable !

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....