Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Les actions croissance restent des valeurs d’avenir »

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Selon Tim Stevenson*, gérant du fonds Henderson Horizon Pan European Equities, « A l’heure actuelle, les marchés européens se comportent d’une façon relativement complexe. En effet, ils sont plus tirés vers le haut par les investisseurs souhaitant augmenter leur exposition sur l’Europe plutôt que par une réelle amélioration des données macro-économiques. »

Les secteurs les plus cycliques du marché ont enregistré des gains importants au cours des mois d’octobre et novembre. La façon dont les marchés évoluent est contradictoire et je pense qu’il pourrait s’agir là d’un optimisme exagéré. Il est vrai que les données macro-économiques en Europe s’améliorent sensiblement et que les résultats des sociétés sont dans l’ensemble relativement bons, mais les investisseurs vont peut-être un peu trop vite en besogne.

Globalement, nous pressentons une période de croissance économique relativement faible et volatile. Il est possible que les nouvelles économiques soient positives ou que les entreprises annoncent de solides résultats. Mais il se peut aussi que les marchés soient affectés par les discussions incessantes autour du tapering, une donnée décevante ou de mauvaises conditions météorologiques, tout cela pourraient entrainer une modification des habitudes des consommateurs en termes de dépenses.

En ce qui concerne les annonces de résultats, les dernières données publiées par LVMH et Heineken (sociétés que nous ne détenons pas en portefeuilles) ne sont pas très bonnes. De tels résultats réalisés par des titres de croissance, de qualité et bénéficiant d’une solide réputation, ont contribué au changement d’allocation des investisseurs vers des entreprises plus cycliques, et cela en prévision d’une potentielle reprise cyclique. Les mois d’octobre et de novembre ont été marqués par une ruée sur les actifs décotés et il s’agit là d’une tendance à laquelle nous ne participons pas. Notre style d’investissement vers des titres de « croissance de qualité » à long terme peut apparaître quelque peu démodé dans un tel contexte mais nous sommes convaincus d’être bien positionnés.

*Au total, Tim Stevenson rassemble et gère plus 2,6 Mds€ d’encours au 31 octobre 2013. 

Plus d’informations : www.henderson.com

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...