Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Analyse] Styles de gestion : par-delà Valeur et Croissance

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Selon Etienne Vincent, responsable de la Gestion Systématique et Quantitative chez Theam, l’analyse quantitative permet de compléter la classification des styles de gestion active actions, pour proposer une vision sur 4 axes, allant au-delà de la dichotomie classique entre « Croissance » et « Valeur ».


1 - Le style de gestion« Valeur », souvent associé au bon père de famille,
consiste à investir dans les actions en fonction de la valeur intrinsèque des entreprises sous-jacentes, pour privilégier les actions « peu chères ».Que cette mesure de la valeur intrinsèque de l’entreprise provienne d’un des nombreux ratios comptables ou simplement du ratio entre les dividendes et le cours de l’action ne change pas grand-chose. Principe absolu de justice, optimal dans un monde sans changement où les investisseurs ne regarderaient que les comptes des entreprises dont ils achètent les actions, ce style repose essentiellement sur des mesures et il est, de fait, assez adapté aux gestions quantitatives. Il est aussi porté par la recherche académique en finance, qui a démontré sa surperformance sur longue période, par rapport à l’investissement indiciel. Cependant, le côté absolu de ce style de gestion est aussi son principal défaut : une entreprise peut avoir une bonne raison de devenir « peu chère », si par exemple un changement exogène a fait disparaître sa source de profit… C’est le « piège de la Valeur ».

 

2 - Le style « Croissance » est souvent opposé au style « Valeur » car il part d’un postulat très différent. Il néglige le passé de l’entreprise, pour se concentrer, avec courage, sur la croissance des résultats à venir. C’est souvent un style appliqué par des gérants humains, plus à même de jauger l’avenir que de simples algorithmes. Mais il peut aussi être simulé avec succès en utilisant les votes des analystes, disponibles pour les analyses quantitatives. Ce style a un côté optimiste, puisqu’il suppose que le monde va évoluer, en conformité avec ce qui en est déjà visible. Le concept de GARP (« Growth At Reasonable Price ») consiste à combiner ces deux approches différentes pour investir dans des actions à la fois peu chères et aux perspectives intéressantes. Warren Buffet, l’investisseur le plus célèbre de la planète, est supposé pratiquer ce style, qui peut donc logiquement sembler être le Graal de la gestion action…

D’un point de vue quantitatif, ces deux styles ne sont pas les seuls à présenter des performances intéressantes, ni même les plus antagonistes dans leurs approches.

 

3 - Le style « Défensif », qui consiste à investir dans les actions les moins volatiles, présente des caractéristiques atypiques désormais bien comprises : en raison de l’anomalie de faible volatilité, largement documentée par la recherche académique tant sur ses effets que sur ses causes comportementales, ce style permet de surperformer le marché sur longue période tout en réduisant le risque absolu de l’investissement en actions. C’est un style à la fois contrariant et contre-intuitif, impossible à pratiquer pour un gérant humain. C’est aussi le style le plus opposé au courage du style « Croissance », la corrélation de leur surperformance étant de l’ordre de -30%, là où le style « Valeur » était de +30%...

 

4 - Le style « Opportuniste » ou « Momentum », consistant à suivre les tendances sur des horizons de moyen terme, est un autre style purement quantitatif s’expliquant par le comportement des investisseurs. N’ayant aucune forme d’a priori absolu, ce style complète bien le style « Valeur », en particulier pour éviter le « piège de la valeur ». Sa corrélation avec le style « Valeur » est presque de -40%.

Par rapport à l’analyse classique « Valeur » contre « Croissance », l’ajout de 2 angles d’analyse sur les deux styles contrariants que sont les styles « Défensif » et « Opportuniste » est donc de nature à donner une bien meilleure vision du style d’un portefeuille, et permet de mixer des portefeuilles beaucoup plus neutres, pour un niveau de risque donné.

*Theam. Spécialisée dans la gestion indicielle, systématique, garantie et alternative, Theam est issue de la fusion en avril 2011 entre les équipes SIGMA – département de produits alternatifs, structurés et indiciels de BNP Paribas AM - et Harewood AM créée en 2004 à l’initiative du département Equity Derivatives de BNP Paribas CIB.

www.theamfunds.fr/




Soyez acteur de la finance responsable !

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...