Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Point de vue] Produits structurés, pièges ou opportunités ?

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Emmanuel Paty, Responsable Ingénierie Financière et Olivier Gudefin, Ingénieur Financier chez Groupama AM.

Face à la volatilité des marchés actions et aux nouvelles exigences des régulateurs, de plus en plus d’investisseurs institutionnels sont à la recherche de solutions offrant des rendements significatifs tout en limitant le risque.

Dans ce contexte, les produits structurés peuvent sembler attractifs ; cependant leur mauvaise réputation les a précédés et l’impression que ces produits offrent souvent des promesses qui ne sont pas tenues peut refroidir l’intérêt potentiel.

Il est donc important, si l’on veut recourir à ce type d’investissements, de comprendre leurs mécanismes de fabrication et les démystifier, d’autant que la palette mise à la disposition des investisseurs avertis s’est considérablement élargie depuis quelques années.

 

Le choix du sous-jacent

Elément essentiel du produit, puisqu’il en constitue le moteur de performance. L’écueil à éviter est de choisir un sous-jacent bon marché pour afficher une formule de remboursement attractive : on privilégie ainsi la forme au fond (exemple : le moins bon d’un panier d’indices ou d’actions, un indice à fort dividende, de façon générale être exposé à la performance d’un sous-jacent à « forward » négatif et faible volatilité …).

A l’inverse l’évolution des technologies permet de customiser le sous-jacent, et par exemple de choisir un sous-jacent dynamique et géré plutôt que statique grâce à des mécanismes tel que le budget de volatilité qui pallie l’absence de marché de la volatilité implicite sur ce type de sous-jacent et permet d’éviter de surpayer le risque.

 

Le risque de crédit

Un des deux principaux carburants du produit avec le taux d’intérêt, d’autant plus essentiel en période où les taux longs atteignent des niveaux bas record ; même si on est revenu des excès pré-2008 qui voyaient les risques de crédit s’empiler (first-to–default, CDO) pour arriver à proposer des rendements attractifs, le crédit reste souvent une des causes principales de variations inexpliquées de la valeur de marché des produits structurés ; il importe donc, avant de construire un produit, de s’assurer que les paramètres du risque de crédit soient mesurables (soit via des références de CDS soit d’asset swaps), le cas échéant encadré par des accords de liquidité avec la contrepartie.

 

Le choix du payoff

Une fois choisis moteur et carburant, reste à définir la trajectoire souhaitée du véhicule d’investissement. Il ne faut pas perdre de vue que l’utilité d’un produit structuré est de déformer, en profitant de la convexité des options, une exposition linéaire au sous-jacent.

Les deux familles les plus fréquemment rencontrées sont les formules de rendement ou les formules de performance. Une formule de performance permet d’être exposé à la hausse d’un sous-jacent en supprimant ou limitant l’exposition à la baisse (et parfois au prix d’une limitation de l’exposition à la hausse potentielle : indexation inférieure à 100, cap, budget de volatilité,…). Une formule de rendement permet de remplacer une exposition linéaire par un rendement constant sur certaines plages de variations du sous-jacent.


www.groupama-am.fr

 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...