Connexion
/ Inscription
Mon espace

À la recherche des « authentiques » valeurs de rendement

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Le point de vue de Hugues Le Maire, Directeur général de Diamant Bleu Gestion

Les récents propos des gouverneurs des banques centrales laissent augurer de belles perspectives pour les marchés actions. Il ne fait aucun doute en effet que l’environnement monétaire demeurera durablement accommodant, ne serait-ce que par le maintien de taux directeurs très bas pour une longue période encore. Ni la BCE, ni la FED n’ont l’intention de mettre en œuvre un resserrement monétaire trop rapide ou trop brutal, au risque de voir se répéter le scénario de 1994, celui du krach obligataire aux États-Unis.

Pour continuer à bénéficier de ces conditions généreuses, tout en immunisant leur portefeuille contre d’éventuels regains de volatilité, les investisseurs peuvent se tourner vers les valeurs de rendement dont les intervenants de marché louent traditionnellement le caractère défensif.

Mais attention, comme très souvent en bourse, il est nécessaire de séparer le bon grain de l’ivraie : le concept même de rendement ne peut plus être appréhendé selon le seul critère du versement des dividendes. Combien de groupes, issus par exemple des secteurs des télécoms ou des utilities, proposent une politique actionnariale généreuse, sans pouvoir garantir la pérennité des dividendes versés, ni une quelconque visibilité sur la performance boursière du titre ?

Plus justement, une valeur dite de rendement recèle structurellement deux attributs : la capacité de la société à afficher des perspectives de croissance durable et sa capacité à faire preuve de constance dans la redistribution des dividendes. Le rendement d’un titre n’est robuste qu’à ces conditions.

Pour affiner l’identification de ces titres, une typologie binaire, établie à l’aide de critères simples a fait ses preuves : le segment les valeurs boursières selon leur degré de sensibilité au marché, autrement dit leur « bêta », et le niveau de rendement qu’elles procurent ou vont très probablement procurer à l’avenir.

Ainsi, quatre profils de valeurs de rendement se distinguent :
- celles combinant dividendes défensifs (dividende durablement supérieur à 4%) et comportement défensif (bêta au marché faible, inférieur à 0,85) ;
- celles combinant dividendes défensifs et comportement dynamique (bêta au marché plus élevé, supérieur à 0,85) ;
- celles combinant dividendes dynamiques (dividende inférieur à 4%, mais avec des perspectives d’augmentation dans le futur) et comportement défensif (bêta au marché faible, inférieur à 0,85), et enfin
- celles combinant dividendes dynamiques et comportement dynamique (bêta au marché plus élevé, supérieur à 0,85).

En accédant à toute la palette des valeurs de rendement, les investisseurs pourront privilégier celles dont le comportement est défensif en cœur de portefeuille : l’opérateur internet Freenet, Shell, Sanofi, L’Oréal ou Air liquide en sont quelques bons exemples.
Ils pourront également accéder aux titres un peu plus dynamiques, à investir en complément du cœur de portefeuille pour rechercher un surplus de performance. C’est le cas de certaines valeurs du secteur financier comme CNP, Banco Santander, Axa, mais aussi de Saint-Gobain, BMW, Vallourec ou Siemens, dont la sensibilité au marché est un peu plus élevée.

Diamant Bleu Gestion. Fondé en 2009 par Christian Jimenez et Hugues Le Maire, Diamant Bleu Gestion est une société de gestion spécialisée dans la gestion diversifiée flexible pilotée par les risques et bénéficie d’un partenariat historique avec La Française AM, actionnaire à hauteur de 15% de la société, via NextAM. Diamant Bleu Gestion a consolidé son offre de gestion en acquérant Orchidée Finance.
www.diamant-bleu.com

 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...