Connexion
/ Inscription
Mon espace

L'or aurait-il définitivement perdu son éclat ?

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Guy Wagner, chef économiste à la banque de Luxembourg

La baisse du cours de l'or s'est accélérée au cours du deuxième trimestre, le prix du métal jaune perdant près de 25 % en $. A cet égard, il faut noter que le marché de l'or est de plus en plus divisé entre papier et physique. Tous les indicateurs montrent que la demande pour l'or physique reste soutenue, les banques centrales des pays émergents poursuivant notamment leurs achats. La dégringolade du cours de l'or s'explique dès lors par le recul de la demande pour l'or papier. Ce recul est lié aux sorties de capitaux massives enregistrées par les fonds indiciels adossés à des stocks d'or. Pour faire face à ces sorties, ces fonds ont dû procéder à des ventes massives d'or.

Les sorties de capitaux des fonds indiciels semblent pour l'essentiel être motivées par le sentiment de nombreux investisseurs que l'économie mondiale est sur la voie d'un assainissement durable et que les programmes d'assouplissement monétaire quantitatif touchent à leur fin. Si tel était effectivement le cas, l'or perdrait son caractère de valeur refuge, d'autant plus que les craintes d'un envol imminent de l'inflation n'ont jamais été fondées. Une normalisation des taux d'intérêt augmenterait en outre le coût d'opportunité d'un investissement en or, le métal jaune ne rapportant pas d'intérêts.

Pour lire la suite : www.guywagnerblog.com

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....