Connexion
/ Inscription
Mon espace

Mise à jour trimestrielle de l'Indice BlackRock de Vulnérabilité des Souverains : risques émergents

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Le BlackRock Investment Institute* publie la mise à jour trimestrielle de l’IBVS** (Indice BlackRock de Vulnérabilité des Souverains) avec un éclairage particulier sur les marchés émergents, notamment la Chine, la Thaïlande et la Malaisie. Dans cette mise à jour, on note également de timides améliorations dans certains pays de la zone euro comme l’Autriche, l’Irlande et l’Espagne.

Points clés de ce 2ème trimestre :

- Une dégradation des résultats des finances extérieures de la plupart des marchés émergents a été constatée à mesure que les soldes des comptes se détériorent. La situation des finances externes d’un pays dépend de la dette en devises étrangères et de l’état du solde du compte courant.

- En 2012, la Chine, la Thaïlande et la Malaisie ont enregistré des baisses qui figurent parmi les plus importantes de leur histoire. 

- La Chine a perdu deux places et se retrouve 19ème ce trimestre, dû en grande partie à la réduction de l’excédent de son compte courant. 

- L’Autriche, 16ème, a gagné 3 places grâce à une amélioration de son excédent structurel initialement prévu et à des finances extérieures plus fortes.

- L’Irlande et l’Espagne vont mieux : l’austérité budgétaire assainit peu à peu les prévisions budgétaires et on s’attend également à une amélioration des excédents des comptes courants.

*Le BlackRock Investment Institute s’appuie sur l’expertise de BlackRock à travers les classes d’actifs, les clients et les zones géographiques. L’objectif de l’institut est de produire des informations qui aideront les gérants de portefeuille dans leurs décisions d’investissement et qui leur permettront de fournir de meilleurs résultats à leurs clients.

**L’IBVS lancé en juin 2011 par l’équipe de gestion obligataire modélisée de BlackRock, offre aux investisseurs un outil d’évaluation du risque de crédit souverain dans un monde en constant évolution. Il s’appuie sur plus de 30 variables quantitatives ainsi que sur des éclairages qualitatifs de tiers. L’indice répartit les données en quatre grandes catégories entrant chacune en ligne de compte dans le score IBVS et le classement final des pays : la Marge de Manœuvre Budgétaire (40%), la Volonté de Rembourser (30%), la Situation Financière Externe (20%) et la Santé du Secteur Financier (10%). 

Accéder à l’outil IBVS interactif :
www.blackrock.com/corporate/en-fr/news-and-insights/blackrock-investment-institute-risk-index#

 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...