Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’argent facile ne réglera pas les problèmes structuraux et ne mènera pas à une véritable croissance

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Analyse de Asoka Woehrmann et Randy Brown, co-directeurs d’investissements chez Deutsche Asset & Wealth Management

Ben Bernanke a déclaré que le volume d’achat d’actifs était constamment révisé et susceptible de changer si jamais l’activité économique américaine était plus faible que prévu. Si jusqu’à présent l’assouplissement quantitatif a permis aux gouvernements de gagner du temps pour mener à bien leurs politiques, ils doivent désormais agir davantage.

Il était admis que l’assouplissement quantitatif allait prendre fin, mais en sortir comporte des risques.
Pour investir dans cet environnement, les investisseurs devraient privilégier les obligations sous-pondérées à plus longue échéance, les taux d’intérêt allant maintenir une forte volatilité sur le marché.

Les marchés d’actions seront quant à eux soutenus par des perspectives de croissance positives et des valorisations modérées.

Macro
- La hausse de la volatilité sur les marchés va être maintenue  
- La conjoncture économique reste positive
- Les taux de base restent bas
- L’environnement actuel est positif pour les actions

Actions 
- Les valorisations et bénéfices sont de plus en plus importants
- Les marchés prometteurs : Japon, Etats-Unis, Allemagne
- Prévisions du Dax pour Juin 2014 : 9,200 points

Obligataire
- Les obligations d’Etat compensent dans une certaine mesure les effets du   « tapering »
- L’achat d’obligations d’Etat allemandes et de T-Notes a tendance à être stratégique
- Le crédit et les obligations émergentes sont à leur juste valeur
- Réduire la volatilité est la condition préalable à la reprise de l’économie

Matières premières 
- Les facteurs positifs et négatifs sont relativement bien équilibrés
- La  demande sur l’or devrait freiner : objectif de fin d’année : $1,150  

Immobilier 
- Une reprise se dessine dans l’immobilier commercial
- L’Asie Pacifique et les Etats-Unis sont les régions les plus attractives pour l’immobilier commercial

Multi-actif
- Les classes d’actifs qui bénéficient d’une véritable croissance attirent toujours les investisseurs
- Un optimiste sur le long terme pour la Chine
- Le portefeuille modèle : 44% d’actions, dont 13% dans les marchés émergents

www.dws-investments.com


 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...