Connexion
/ Inscription
Mon espace

Croissance mondiale modérée, zone euro particulièrement fragile et perspectives de rendement limité

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Telles sont les conclusions du Secular Forum 2013* de Pimco. Acteur au sein de l'industrie de la gestion d'actifs, Pimco, qui vient de tenir son Secular Forum 2013, s’attend à ce que la croissance mondiale reste modérée au cours des 3 à 5 prochaines années avec une zone euro montrant une faiblesse particulière et à ce que les rendements des actifs soient plus faibles que ceux réalisés par le passé.
Bien que la zone euro ait réussi à maintenir une certaine stabilité depuis que la BCE se soit engagée à agir comme prêteur de dernier recours, peu de progrès ont été réalisés dans le sens d’une véritable union bancaire et financière. Pour Pimco, tout progrès dans cette direction sera lent et se fera sous la pression des marchés.

La société s’attend également à ce que les achats d'actifs par la BCE se fassent moins dans une optique de gestion de crise que de gestion macroéconomique.
Par contraste avec des États-Unis sur la voie de la guérison et des marchés émergents aux perspectives de croissance plus forte, Pimco estime que la croissance dans la zone euro ne devrait pas excéder 0,5% en moyenne sur la période.

Implications pour la stratégie d’investissement. Alors que les taux d’intérêt sont tombés à de nouveaux plus bas, les valorisations de nombreuses classes d’actifs, y compris les actions, ont touché leurs plus hauts historiques. En conséquence, le potentiel des rendements futurs est limité, en particulier parce que Pimco ne s’attend pas à une amélioration à court terme des perspectives de croissance économique.

Selon Philippe Bodereau, Managing Director et Responsable de la recherche crédit paneuropéenne de Pimco : « Nous croyons que les investisseurs devraient ajuster leurs attentes en termes de rendement non seulement sur les obligations mais aussi sur les actions et autres investissements. Ils doivent également être conscients des risques de décotes liés aux rendements réels négatifs, à l’inflation, la dépréciation des devises et à des défauts possibles. »

Alors que les banques centrales vont continuer à gagner du temps en injectant des liquidités, Pimco réduit progressivement le risque de ses portefeuilles et vise des zones moins dépendantes de la liquidité injectée par les banques centrales.

Selon Pimco, les investisseurs vont devoir tirer parti des différentes opportunités d’investissement tant au niveau géographique qu’au niveau de la structure du capital. Alors que les rendements vont rester faibles, la capacité à générer de l’alpha grâce à une gestion active va devenir une source encore plus importante de rendement.

*Secular Forum : si les perspectives cycliques reflètent le point de vue de la société sur les tendances macroéconomiques des 3 à 12 prochains mois, le Secular Forum annuel est consacré à l'identification des perspectives économiques mondiales sur les 3 à 5 prochaines années. Les forums Pimco constituent la base du processus d'investissement de la société.
www.pimco.com

 

 

---------- s'abonner aux lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...