Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Actions Europe : le secteur industriel est attractif »

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Analyse de Richard Pease, gérant du Henderson European Special Situations Fund et du Henderson Horizon European Growth Fund, dont l’équipe gère plus de 1.8 Mds€ d’encours sous gestion au 30 mars 2013.

Si la zone Euro continue d'être confrontée à des difficultés, à l’international, de nombreux marchés actions restent proches de leurs plus hauts niveaux sur 5 ans. Bien que les résultats des élections en Italie aient affecté l'Europe, cela ne devrait pas, dans l'immédiat, conduire à un retour de la fragmentation dans la zone.

Au contraire, de nombreux événements survenus récemment ont eu un impact positif sur les actions européennes tels que le retour du Portugal sur le marché de la dette et des conditions d'emprunt plus faciles pour les banques européennes. La reprise des activités de fusion/acquisition et le nombre élevé de prévisions de rachats ont également été favorables aux actions, les entreprises faisant bon usage de leurs excès de liquidités. Le nombre de fusions/acquisitions réalisées au niveau mondial au cours du mois de février a surpassé celui de l'année dernière. Les prévisions de rachats pour 2013 ont atteint leurs plus hauts niveaux depuis 20 mois.

Selon les données publiées par l’IMA sur les flux des fonds, on assiste à une progression continue du niveau de ventes brutes sur le secteur actions Europe hors Royaume-Uni. La reprise de la croissance en Europe se confirme et les prévisions de croissance du PIB sont à la hausse ce qui devrait entraîner une amélioration de la confiance des investisseurs ainsi qu’une augmentation des flux.

Le secteur industriel nous parait attractif et particulièrement les entreprises de services, telles que Kone et Schindler, qui disposent de bilans solides et génèrent des revenus continus. D'un autre côté, nous maintenons notre sous-pondération sur le secteur financier et nous ne détenons à l'heure actuelle aucune banque. Ces dernières se sont fortement reprises au cours des six derniers mois mais nous continuons à préférer les entreprises de services qui continuent de générer des revenus importants. Nous détenons cependant certains titres sur le secteur de l'assurance, tel que Tryg, le fournisseur d'assurance générale basé dans les pays nordiques, qui distribue un dividende attractif, et l'assureur (non-vie) Gjensidige.
Les bourses européennes se sont reprises cette année et ne sont plus aussi bon marché que par le passé. Cependant, le fonds Henderson European Special Situations dispose d'un portefeuille de sociétés faiblement endettées génératrices de flux. La plupart des titres ont su réaliser d'excellents résultats grâce à la qualité de leurs équipes dirigeantes qui, bien souvent, ont une exposition importante à leurs propres actions.

En comparaison au rendement de 1,9% généré par les obligations d'état à 10 ans du Royaume-Uni, nous considérons que les actions européennes apparaissent comme une option beaucoup plus raisonnable et attractive.

www.henderson.com

 

---------- s'abonner aux lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...