Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] Mois de la sensibilisation à la maladie de Parkinson : la réalité augmentée se met au service des malades

Les lunettes intelligentes GaitAR dotées de la technologies Activelook ont été développées en tant qu'appareils de mobilité à repère visuel pour faciliter la mobilité des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. 

Avec un âge moyen du diagnostic à 58 ans, la maladie de Parkinson est une maladie neuro-dégénérative caractérisée par la destruction d’une population spécifique de neurones impliqués dans le contrôle des mouvements. Lors d’un étude pilote menée par l’Université Robert Gordons, en Ecosse, la marque GaitAR a testé l’efficacité de lunettes de marche dotées du dispositif de réalité assistée Activelook. 

Les troubles neurologiques sont désormais la principale source d'invalidité dans le monde dont la maladie de Parkinson qui connaît la croissance la plus rapide dans le monde. Il y a environ 12 millions de personnes dans le monde qui vivent actuellement avec la maladie et ce nombre devrait augmenter. Les experts estiment qu'une personne sur 37 développera la maladie de Parkinson au cours de sa vie et qu'une personne sur 20 aura moins de 40 ans. 

Une pré-étude a été menée par l'Université Robert Gordons auprès de personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Les participants ont été évalués avec et sans lunettes, puis évalués deux semaines plus tard. 5 des 7 participants ont déclaré avoir perçu des améliorations, notamment la stabilité, la confiance, l'équilibre et la charge cognitive réduite associée à la marche.

Qu'est-ce que le Visual Cueing ?

Le repère visuel est une méthode utilisée dans les cliniques de physiothérapie du monde entier depuis des décennies. Il s'agit de tracer un chemin sur le sol devant le patient à l'aide de "marqueurs" tels que des lignes de ruban adhésif ou des morceaux de papier. Cette approche affiche une amélioration instantanée de la longueur et de la vitesse de la marche. 

Le contrôle moteur flexible est contrôlé par les noyaux gris qui, à leur tour, sont alimentés par la dopamine, les personnes atteintes de la maladie de Parkinson perdant la capacité de créer de la dopamine qui est en cause de leurs symptômes de mobilité.

Les neurologues pensent que le Visual Cueing fonctionne en contournant les ganglions basaux altérés, en voyant un signal directement au cortex moteur, ce qui améliore instantanément la mobilité.

Combiner le look des lunettes de soleil avec un module de réalité augmentée

Premier appareil sur le marché à usage en intérieur et extérieur, les lunettes intelligentes GaitAR dotées de la technologie Activelook ont été développées en tant qu'appareils de mobilité à repère visuel pour faciliter la mobilité des personnes atteintes de la maladie de Parkinson.  

En projetant un "marqueur augmenté" dans une partie spécifique du champ de vision de l'utilisateur, puis en utilisant un processus de "Focused to Infinity", le repère visuel est affiché sous la forme d'un hologramme qui apparaît à trois mètres devant le porteur, améliorant instantanément la posture, l’équilibre et la mobilité.

Ce type de dispositif permet non seulement d'améliorer le déplacement des personnes malades en réduisant les chutes par exemple mais de conserver l'interaction sociale. En effet, l'une des conséquences de cette maladie est l'isolement, accélérant sa progression et son aggravation. Les lunettes de soleil GaitAR ont été conçues pour paraître ordinaire et non comme un dispositif médical. 

Selon M. Eddie Bandeen et sa femme Margaret : "L'un de mes problèmes que je ne pense pas avoir suffisamment mis en évidence était "le gel de Parkinson", c'est une condition où je sens que mes pieds sont collés au sol et je ne peux pas bouger du tout. Cela a été un problème grave dans le passé, mais avec les "Walking Glasses" j'estime une amélioration de 70 à 80 %". 

La discrétion du dispositif augmenté est un avantage significatif pour la communauté de malades atteints de Parkinson. C'est pourquoi les lunettes ont été conçues pour qu'elles soient pratiquement indiscernables d'une paire de lunettes de soleil ordinaires, permettant au porteur de se promener sans que son handicap ne soit détecté.

De nombreuses personnes atteintes de la maladie de Parkinson sont extrêmement conscientes de leur état, ce qui les amène à à rester à la maison et à s'isoler de leurs proches, ce qui non seulement accélère la progression de la maladie, mais leur enlève également leur indépendance et les responsabilise et la pression sur les membres de leur famille.

Caractéristiques

  • Discret
  • Facile à utiliser
  • Technologie Wear & Go
  • 99 % invisible et élégant

Qu’est-ce que la maladie de Parkinson ? 

La maladie de Parkinson est une maladie neuro-dégénérative caractérisée par la destruction d’une population spécifique de neurones : les neurones à dopamine de la substance noire du cerveau. Ces neurones sont impliqués dans le contrôle des mouvements. L’âge moyen du diagnostic de Parkinson est à 58 ans. La Maladie touche aujourd’hui 200 000 personnes en France. 

Le premier critère pour poser le diagnostic est la présence de deux au moins des trois symptômes majeurs de la maladie : lenteur dans les mouvements, rigidité et tremblement aux repos. Des traitements existent pour améliorer la qualité de vie des malades mais ils ne permettent pas d’arrêter l’évolution de la maladie, qui est propre à chacun et dépend de nombreux facteurs. Les recherches actuelles portent sur différentes pistes. À ce jour, les causes de la maladie restent inconnues. 

Les principaux symptômes de la maladie de Parkinson sont :

  • Secouement involontaire
  • Raideur musculaire
  • Marche traînante
  • Lenteur de mouvement
  • Gel de la marche (FOG) - lorsque la personne ne peut pas bouger et a l'impression d'être collée au sol

Lire la suite...


Articles en relation