Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Generali France signataire du 1er acte d'engagement inter-entreprises en faveur des salariés de plus de 50 ans

Generali France fait partie des 32 entreprises qui ont signé ce matin au Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance le premier acte d’engagement inter-entreprises concernant la place des collaboratrices et collaborateurs de plus de 50 ans en entreprise, lancé à l’initiative du Club Landoy,  cercle de réflexion dédié à la transition démographique. Un enjeu majeur pour les entreprises afin de stimuler l’engagement des seniors, notamment face au développement des nouveaux modes de travail hybrides.

Generali France, représenté par deux membres de son Comité Exécutif, Sylvie Peretti, en charge des Ressources Humaines et de l’Organisation et Hugues Aubry, en charge de l’Epargne Patrimoniale et Sponsor Diversité intergénérationnelle, se sont rendus à Bercy afin de signer l’acte d’engagement en faveur des seniors dans l’entreprise

Placé sous le Haut Patronage de Olivia Grégoire, Secrétaire d’Etat chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable, cet acte inédit se décline en 10 engagements clefs autour du Recrutement, de la Formation, du Maintien dans l’emploi, de l’Accompagnement des évolutions de carrière, du Bien-être au travail, du Départ à la retraite et de la Sensibilisation aux stéréotypes liés à l’âge.

  • L’emploi, le bien-être et l’engagement des plus de 50 ans : un enjeu majeur pour les entreprises

La transition démographique est à l’œuvre dans la société en général comme au sein des entreprises. Ainsi, en 2035, 50 % de la population mondiale aura plus de 45 ans et 70 % des métiers qui seront exercés alors n’existent pas encore aujourd’hui. Il appartient donc aux entreprises de consacrer un pan de leur politique de Responsabilité Sociale et Environnementale à maintenir l’engagement et le bien-être de leurs collaborateurs tout au long de leur carrière professionnelle et de leur permettre de faire évoluer leurs compétences, gage du maintien de leur employabilité.

C’est pour témoigner de son engagement en faveur des seniors, dans le cadre de sa politique de Diversité, d’Equité et d’Inclusion (DEI) que Generali France est  signataire de cet acte pionnier. Approfondir le travail sur les enjeux touchant aux seniors, revaloriser les dispositifs existants ou en développer de nouveaux : ce sont les engagements pris par les 32 signataires. Dans une démarche de co-construction et d’échange, les signataires partageront leurs bonnes pratiques et se réuniront annuellement pour communiquer sur l’avancée de leurs actions.

  • À l’heure des nouveaux modes de travail hybrides, un risque de fragilisation pour les seniors ?

 Après deux ans de pandémie et des périodes de confinement successives, la mise en place du télétravail, notamment au sein des entreprises de services, a fait monter en puissance les modes de travail dits « hybrides », conjuguant le présentiel et le distanciel avec une utilisation croissante des outils digitaux. Une possible fragilisation des seniors face à une culture digitale mieux maitrisée par les jeunes générations ? C’est en tous cas l’opinion de 43% des Français qui redoutent des difficultés plus grandes pour les seniors dans ces nouveaux modes de travail, notamment pour s’adapter à l’évolution des outils de communication numériques et aux cultures managériales qui valorisent l’agilité selon le dernier volet du baromètre France 2025 réalisé par l’institut Viavoice pour Generali et Radio Classique qui vient d’être annoncé.

L’enjeu d’adaptation des seniors aux évolutions du monde du travail est donc très important dans une société qui a tendance à verser dans les stéréotypes générationnels avec « l’âgisme ». Des idées recues et des discriminations que combat le Club Landoy, think tank créé en 2019 autour des impacts de la transition démographique dans tous les compartiments de l’économie : santé, mobilité, emploi, modes de vie, etc. Le groupe Bayard qui compte le titre de presse référent des seniors, Notre temps, a créé le Club Landoy avec le soutien de grandes entreprises parmi lesquelles Generali France.

  •  31,6 % de salariés de plus de 50 ans chez Generali France

Le secteur de l’assurance, qui procure des conditions de travail stimulantes, compte 149 100 salariés dont l’ancienneté moyenne est de 13,4 ans en moyenne (Source Observatoire des métiers de l’assurance – ROMA 2021). Dans un secteur qui enregistre une bonne rétention des salariés, Generali France a su fidéliser ses salariés au cours de son histoire : elle compte aujourd’hui 31,68 % de seniors de plus de 50 ans dont l’ancienneté moyenne est de 24,75 ans.

Generali a développé différents dispositifs de formation pour faire évoluer leurs compétences, notamment au plan digital dès 2016-17 avec le programme de formation We, Digit#All qui a été suivi par plus de de 75 % des salariés seniors. A l’échelle du groupe Generali, c’est un vaste dispositif de formation baptisé We Learn qui incite les 72 000 collaborateurs du groupe à se former aux nouveaux usages d’un monde du travail toujours plus digitalisé.

L’entreprise favorise également la mobilité interne des seniors, notamment dans le cadre du programme de Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences. Tout au long de leur carrière, des bilans de compétences peuvent être demandés par les collaborateurs qui en expriment la motivation afin de pouvoir les réorienter vers les métiers porteurs avec des formations à la clé.

Enfin, le passage à la retraite fait l’objet d’options d’aménagement progressif du temps de travail les trois dernières années d’activité et des stages de préparation à la retraite sont proposés systématiquement. De quoi s’ouvrir sereinement vers une nouvelle vie après la fin d’activité, notamment avec des possibilités d’engagement bénévole dans le cadre de la fondation du groupe The Human Safety Net.

Lire la suite...


Articles en relation