Connexion
/ Inscription
Mon espace
Asset management
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Les entretiens d’Esteval] Alain Guélennoc, Fédéral Finance Gestion

Entretien avec Alain Guélennoc, directeur général de Fédéral Finance Gestion, société de gestion d'actifs du groupe Crédit Mutuel Arkéa

Quelle sont les spécificités de votre société de gestion ?

Basée à Brest, Fédéral Finance Gestion est une société de gestion généraliste. Elle est affiliée au groupe Arkéa Investment Services au même titre que Schelcher Prince Gestion, spécialiste de l’investissement obligataire, ou encore qu’Arkéa Real Estate, dédiée à l’investissement immobilier.

Quel est le montant des encours que vous gérez ?

Nos encours actuels s'établissent aux alentours de 45 milliards d’euros. Ils concernent en grande partie –  environ 30 milliards d’euros –  les actifs de Suravenir, la compagnie d’assurance vie du Groupe. Le solde se répartit entre nos différentes autres expertises de gestion.

Quelles sont-elles ?

Globalement, nous apportons des solutions de gestion variées à nos clients et à nos partenaires distributeurs. Parmi les classes d’actifs dont les encours ont le plus progressé au cours de la dernière année, il faut mentionner la gestion monétaire dont le poids a presque quadruplé sur un an pour s’établir à 7,5 milliards d'euros aujourd’hui contre 2 milliards d’euros mi-2020. Nous avons observé un fort besoin pour ces placements d’attente de la part de nos clients, grandes entreprises françaises et gestions institutionnelles.

Et concernant les autres classes d’actifs ?

Nous avons été primés pour notre gamme de fonds indiciels exposés sur les marchés internationaux, américains, japonais et asiatiques. Il faut aussi mentionner notre gamme de gestion pilotée et de multigestion déployée auprès d’une clientèle privée, que ce soit via l’assurance vie ou les comptes titres. S’ajoutent à cela une gestion obligataire robuste et un pôle Cross Assets Solutions qui conçoit des produits structurés.

De quels types de produits structurés s’agit-il ?

On peut mentionner les fonds Autofocus qui disposent d'un très bon track record, mais aussi, par exemple, les produits structurés avec « gestion overlay ».  Il s’agit de produits indiciels, par exemple indexés sur l'Euro Stoxx 50, qui intègrent une couverture systématique afin de limiter l'exposition aux risques de marché. Ces produits sont particulièrement appréciés des institutions financières, banques et groupes d’assurance, qui peuvent ainsi placer une partie de leurs avoirs sans que leurs ratios prudentiels n’augmentent significativement.

Vous évoquez la gestion des risques. Comment l’intégrez-vous dans votre offre ?

Nous y accordons une grande importance. Nous avons d’ailleurs, ici à Brest, parallèlement à nos équipes de gestion, organisé un pôle de gestion des risques qui réunit une dizaine de personnes dont des actuaires. Nous avons également déployé une équipe dédiée au reporting, la transparence étant primordiale dans nos métiers, et, enfin, une équipe d'analystes ESG, elle aussi composée d'une dizaine de personnes. Nous partageons cette expertise extra-financière, de même que l’analyse crédit, avec Schelcher Prince Gestion.

Quel accueil vos clients réservent-ils aux considérations environnementales, sociales et de gouvernance ?

Nous observons d’importantes marques d’intérêt de la part de nos clients, tous profils confondus, pour l’intégration des critères ESG aux gestions qu’ils souscrivent. Nous observons également un regain d’intérêt conséquent pour l'offre de gestion éthique et cultuelle sur laquelle nous disposons d'une expertise historique auprès des associations et congrégations religieuses.

Lire la suite...


Articles en relation