Connexion
/ Inscription
Mon espace
Questions de gestion
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Questions de Gestion] AG 2021 : LBP AM et Tocqueville Finance s’engagent en faveur de l’IR

Pionnier de l’investissement responsable et gérant de conviction multi-spécialiste, La Banque Postale Asset Management (LBP AM), société de gestion de La Banque Postale, et sa filiale Tocqueville Finance, dressent le bilan de la saison 2021 des Assemblées Générales et de leur politique d’engagement actionnarial.

LBP AM a exercé son droit de vote sur plus de 90% de ses investissements en actions lors de 630 Assemblées Générales, organisées par 586 sociétés dans 27 pays.

Cette saison a été l’occasion pour LBP AM de marquer une nouvelle étape dans son engagement en faveur de la transition juste, en termes de climat, de biodiversité, de respect pour les droits humains et, plus globalement, en matière de responsabilité sociale des entreprises. Cette position, engagée et cohérente avec la raison d’être de La Banque Postale, s’est traduite par le soutien aux résolutions externes (ou résolutions d’actionnaires) encourageant les entreprises à adopter des pratiques plus responsables, mais également par une analyse exigeante des résolutions extra-financières proposées par les entreprises elles-mêmes (telles que le « Say on climate »). Dans ce cadre, LBP AM a soutenu 91% des résolutions d’actionnaires relatives aux sujets environnementaux et sociaux.

Par ailleurs, sur les 10.477 résolutions votées, LBP AM n’en a pas soutenu 2 922 - soit 28% du total des votes exprimés. Les votes en ce sens portaient principalement sur les élections au conseil (diversité, indépendance), les rémunérations des dirigeants, et les autorisations financières.

Les problématiques ESG, sujets cœurs des AG 2021

1/ Le « Say on Climate », une nouveauté qui doit encore porter ses fruits 

La saison 2021 des assemblées générales a mis en exergue l’émergence de la prise de conscience environnementale au sein des entreprises, notamment à travers les résolutions « climatiques ».  LBP AM se réjouit que le climat fasse ainsi l’objet d’un dialogue formel et public entre les entreprises et leurs actionnaires et a soutenu 10 résolutions « Say on Climate » sur les 14 auxquelles elle a voté.

Toutefois, et bien qu’allant dans le bon sens, le « Say on Climate » a mis en exergue que certaines stratégies de transition énergétique présentées étaient parfois insuffisamment précises et ambitieuses. Dans sa démarche d’engagement constructif et exigeant, LBP AM continuera d’être attentif au suivi et à la précision des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, et à leur alignement avec la trajectoire de l’Accord de Paris sur le climat. Elle s’engage également à poursuivre le dialogue engagé avec le management de plusieurs sociétés pour les accompagner dans ce processus, complexe, de transition.

2/ Des progrès en matière de rémunération des dirigeants

Filiale d’un groupe public, LBP AM a fait de la modération des rémunérations des dirigeants un principe de vote important, dans le souci de préserver la cohésion sociale. A ce titre, elle se réjouit de constater les efforts mis en œuvre par certains dirigeants qui ont renoncé à une partie de leur rémunération en période de crise. Le renforcement des critères RSE dans la rémunération variable est également une tendance positive observée en 2021.
Le taux d’opposition aux résolutions relatives aux rémunérations s’est élevé à plus de 40%.

3/ A la recherche du « juste dividende »

Convaincue que la crise sanitaire et économique exige que les investisseurs contribuent aux efforts collectifs au même titre que les autres acteurs économiques (entreprises, salariés, fournisseurs, pouvoirs publics), LBP AM avait encouragé en 2020 la réduction des dividendes, voire leur suppression si nécessaire. En particulier, LBP AM recommandait le non-versement dès lors que le groupe avait fait appel à l’aide de l’Etat et des pouvoirs publics (garantie publique de certains financements, recours au chômage partiel, etc.).
En 2021, LBP AM s’est opposée à près de 10% des dividendes et 15% des rachats d’actions.

 

Une politique de vote complétée par des initiatives fortes

En parallèle de sa politique de vote, LBP AM s’est une nouvelle fois associée à plusieurs initiatives de place dont :

a) 30% Club France Investor Group

LBP AM s’est associée à 5 autres sociétés de gestion, représentant près de 3 000 milliards d’euros d’actifs sous gestion, afin d’accroître la représentation des femmes au sein des instances dirigeantes du SBF 120 de sorte qu’elle atteigne au moins 30 % en 2025. Maintenant composé de douze membres, le Groupe d’Investisseurs ne vise pas la mise en place de quotas obligatoires, mais soutient une approche volontaire visant à réaliser un changement significatif et durable au sein des entreprises.

b) Climate Action 100+

Aux côtés de près de 600 investisseurs, LBP AM est membre actif de l’initiative qui incite les plus grands émetteurs de gaz à effet de serre au monde à réduire leurs émissions et à améliorer leur gouvernance sur le climat. LBP AM a notamment participé aux échanges collectifs avec TotalEnergies et avec Engie.

c) Forum pour l’Investissement Responsable

LBP AM soutient activement les travaux du FIR, et en particulier leur campagne annuelle de questions écrites aux entreprises du CAC40 à l’occasion de leurs assemblées générales. Le FIR a posé en 2020 et en 2021 douze questions sur des thèmes tels que la biodiversité, le salaire décent ou la fiscalité.

d) Finance for Tomorrow 

LBP AM a également rejoint la 1ere coalition mondiale d’engagement initiée par Finance for Tomorrow, qui représente 3 600 milliards d’euros, pour promouvoir une transition socialement juste vers des économies bas-carbone

Conclusion de Guillaume Lasserre, Directeur adjoint de la Gestion de LBP AM : « Cette saison 2021 des assemblées générales a confirmé, après une saison 2020 marquée par le choc de la crise sanitaire, la montée en puissance des thèmes chers à LBP AM en matière de transition juste. Les différentes résolutions déposées en matière de transition énergétique, de lutte contre les discriminations ou encore de rémunération de dirigeants tout comme les premières initiatives de Say on Climate proposées à cette occasion par plusieurs entreprises illustrent cette prise de conscience et l’évolution favorable des pratiques des entreprises. Et parce que nous sommes convaincus que notre rôle d'actionnaire est un vecteur important d'impact dans l'alignement des sociétés sur les meilleures pratiques, LBP AM s’est efforcée d’intensifier encore son dialogue actionnarial avec les entreprises, outil clé pour améliorer l’analyse des résolutions, expliquer de façon constructive les motivations de nos oppositions et accompagner la transition juste de leurs activités ».

Lire la suite...


Articles en relation