Connexion
/ Inscription
Mon espace
Questions de gestion
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Questions de Gestion] Réglement SFDR : un point sur Amundi  

Amundi, premier gérant d’actifs européen, annonce avoir 452 milliards d'euros d’actifs sous gestion - regroupés dans 656 produits financiers (fonds ouverts, fonds dédiés et mandats) - classés sous les articles 8 et 9 de la réglementation SFDR (Sustainable Finance Disclosure Regulation).

Au sein du périmètre soumis à cette nouvelle réglementation, les fonds ouverts sont représentés ainsi :

Au 28 février 2021, 60% des actifs gérés au sein des fonds ouverts de droit européen d’Amundi se placent déjà sous l’article 8 ou 9, représentant un total de 328 milliards d'euros d’actifs. Cet exercice de classification n’est qu’un début, et la société de gestion a déposé auprès du régulateur une demande de classification sous les articles 8 et 9 pour plusieurs autres fonds.

Amundi avait annoncé fin 2018 son plan à 3 ans visant à intégrer systématiquement des objectifs ESG à tous ses fonds gérés activement, lorsqu’il était techniquement possible de le faire. Aujourd’hui, le groupe a pu tirer parti de son organisation et de son infrastructure pour se conformer rapidement à la nouvelle réglementation.

Elodie Laugel, Directrice de l’Investissement Responsable chez Amundi, déclare à cette occasion : « Amundi accueille favorablement la nouvelle règlementation SFDR, dont l’objectif est d’apporter plus de transparence aux investisseurs finaux et de présenter de manière cohérente les caractéristiques ESG des produits financiers. Conformément à notre plan d’intégration 100% ESG, nous cherchons à élargir considérablement le champ des produits catégorisés en articles 8 et 9 d’ici la fin de l’année, et nous continuerons donc à transformer les fonds et à mettre à niveau les stratégies d’investissement afin de répondre aux normes ESG les plus rigoureuses. »

Amundi est convaincu que la nouvelle réglementation SFDR va accélérer le développement de la finance responsable en Europe et dans le monde, et va contribuer à orienter l’épargne vers les objectifs d’une économie durable. Ce règlement va également servir à renforcer le leadership de l’Europe en matière de finance durable et à créer des normes internationales susceptibles d’avoir des effets à long terme sur le secteur de la gestion d’actifs dans le monde entier.

Lire la suite...


Articles en relation