Connexion
/ Inscription
Mon espace
Questions de gestion
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Questions de Gestion] DWS pousse la fondation IFRS à introduire une norme de reporting ESG cohérente

En réponse à son « Document de consultation sur le rapport de durabilité », DWS a adressé un commentaire aux administrateurs de l'IFRS, poussant à une norme de rapport ESG cohérente qui va au-delà des données liées au climat et qui est basée sur la double matérialité. Cela signifie qu'il faut non seulement divulguer des informations sur l'impact des questions de durabilité sur les entreprises, mais aussi sur la manière dont les entreprises affectent la société et l'environnement.

Dans son courrier à l'IFRS, Francesco Curto, directeur de la recherche chez DWS, avertit que le cadre ESG actuel est déjà en train de faire défaut aux investisseurs, qui sont nombreux à exiger de plus en plus d'informations sur l'utilisation de leur capital - et pourtant, nous nous heurtons à des obstacles importants pour fournir ces informations. Aujourd'hui, les investisseurs s'intéressent de plus en plus à l'évaluation de l'impact du capital sur le monde (inside out), plutôt que d'évaluer uniquement les répercussions externes associées à la question de la durabilité sur une entreprise (outside in), une approche qui était plus courante jusqu'en 2019. En outre, de récentes recherches de DWS indiquent que sans une norme comptable ESG mondiale, l'investissement ESG fera défaut à une grande partie de la communauté des investisseurs.

Francesco Curto explique : « L'investissement en actions devrait être de nature à long terme, mais les investisseurs à long terme et l'humanité sont confrontés à de nombreux défis urgents parce que les normes comptables n'ont pas suivi le rythme de l'époque. » 

Ainsi, DWS demande à l'IFRS d'agir de toute urgence. De manière plus précise :

  • DWS recommande de mettre l'accent sur la communication d'informations sur la double importance de la durabilité dès le départ. C'est essentiel compte tenu de ce que les investisseurs et les clients exigent.
  • La société considère que les rapports non financiers doivent être entièrement vérifiables et que les dirigeants doivent rendre des comptes. L'information non financière est aussi importante que l'information financière, c'est pourquoi une approche gradualiste est susceptible d'échouer.
  • DWS fait également le constat qu’argumenter du fait que la frontière entre l'information financière et non financière est déjà floue, et ne pas tenir ses promesses en matière d'information non financière signifie ne pas atteindre les objectifs définis par l'IASB dans l'article 2 de sa constitution.

Marco Ferber, responsable de l'information intégrée, conclut : « Le reporting est le point de rencontre de toutes les performances et activités de l'entreprise. Il est de plus en plus admis que l'information non financière est aussi importante que l'information financière et, par conséquent, doit également être entièrement vérifiable, la direction devant rendre des comptes. »

Lire la suite...


Articles en relation