Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Les Français et la finance responsable 

La Finance responsable : une offre perçue comme étant insuffisante et à contre-courant des attentes exprimées par les Français.

L’enquête réalisée pour le FIR* et Vigeo Eiris** par Ifop, pour la 11ème année consécutive, confirme l’intérêt des Français en matière d’investissement responsable dans leurs décisions de placement auprès des établissements financiers ou d’assurance. Cette enquête a été conduite en ligne du 24 au 31 août 2020 auprès de 1 000 Français. Après un premier filtre, les questions relatives à l’investissement socialement responsable (ISR) ont été posées uniquement aux personnes détenant au moins un produit financier, soit à 85% de l’échantillon initial. Ses principaux résultats  :

- 62% des Français déclarent accorder une place importante aux impacts environnementaux et sociaux dans leurs décisions de placements, une tendance stable par rapport à 2019.

- Les sujets que les sondés veulent voir pris en compte de façon prioritaire dans leur épargne, sont sensiblement les mêmes que les années précédentes : pollution (78%), changement climatique (74%) et biodiversité (66%) occupent le trio de tête parmi les sujets environnementaux qui intéressent les épargnants. Les sujets sociaux qui suscitent le plus d’intérêt sont l’emploi (79%), le respect des droits humains (77%), le bien-être au travail (74%), le développement économique local (72%), l’égalité homme/femme et la lutte contre la pauvreté (70%).

- Plus d’1 épargnant sur 2 serait prêt à investir dans un produit financier dédié à la lutte contre la pauvreté et à la réduction des inégalités, thème de la Semaine de la Finance Responsable 2020 débutant le 1er octobre 2020.

- En dépit des intérêts affichés pour ces thématiques, le concept d’ISR reste toujours méconnu du grand public et l’offre demeure en apparence insuffisante : 67% déclarent n’avoir jamais entendu parler de l’ISR avant cette enquête, 5% seulement rapportent avoir déjà investi dans un fonds ISR et 5% déclarent s’être vu proposer de l’ISR par leur conseiller. 

- Pourtant, 64% des investisseurs individuels estiment que les conseillers financiers sont les mieux placés pour les informer sur les offres de produits ISR, loin devant leurs proches (10%), les pouvoirs publics (7%), les ONG/associations de consommateurs (8%), les médias (7%), les réseaux sociaux (3%) ou encore les entreprises (1%).

Alexis Masse, Président du FIR constate : « Les résultats du sondage montrent, année après année, que les réseaux de distribution ne répondent pas aux attentes des épargnants français en matière d'investissement responsable. Ils ne proposent pas des produits qui pourtant existent malgré une demande évidente et se bornent à vendre des niches fiscales plutôt que de parler des produits et de leur impact positif. Notre réponse au FIR est de proposer la mise en place de l’offre par défaut appliquée à l’ISR, dont l’efficacité est démontrée par la recherche académique et qui permet, sans retirer à la liberté de choix de chacun, d’orienter vers l’intérêt général. »
 
Sabine Lochmann Présidente de Vigeo Eiris ajoute : « Ce que ce sondage révèle en creux, c’est que les Français font de l’ISR sans le savoir. Il faut continuer à les aider à devenir acteurs de leurs choix d’investissement ISR. L’offre doit être rendue encore plus accessible et plus lisible. C’est à toutes les parties prenantes concernées de faire cet effort et de répondre à l’attente forte exprimée par les Français. C’est d’autant plus important de le faire maintenant que nous devons mobiliser toutes les ressources disponibles pour surmonter la crise actuelle et, au-delà, construire une économie à la fois plus juste, plus verte et plus inclusive.

*Forum pour l’Investissement Responsable.
**Agence internationale de recherche et services ESG, filiale de Moody’s depuis avril 2019.
 

Lire la suite...


Articles en relation