Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Avec le Covid-19, les Français épargnent plus !

Selon un sondage réalisé par Happydemics pour le robo-advisor Birdee, la crise sanitaire a renforcé le côté « fourmi » des Français : 25% ont un intérêt plus fort pour l’épargne qu’avant, et 18% ont l’intention d’épargner davantage.

Avec un taux de 15% par an du revenu brut disponible en 2019, les Français figurent traditionnellement parmi les champions d’Europe de l’épargne. Une attitude confortée par la crise sanitaire selon un sondage sur « les Français et l’épargne » réalisé en ligne par Happydemics du 16 au 22 juin 2020.

Sur une population de 1015 personnes de plus de 18 ans interrogées, 75% se déclarent plutôt « fourmi » - confirmant le fait qu’une majorité de Français restent attentifs à leurs dépenses et préfèrent mettre de l’argent de côté - tandis que 25% se considèrent comme « cigale » et ont plutôt tendance à consommer.

Depuis le déconfinement, la tendance se renforce : 25% des personnes sondées déclarent avoir un intérêt plus fort pour l’épargne qu’avant l’épidémie de Covid-19.

Interrogés sur leurs habitudes de consommation, les Français qui prévoient des changements sont plus nombreux à vouloir épargner qu’à vouloir consommer : 18% vont davantage épargner, quand seulement 11% déclarent qu’ils vont davantage consommer. 72% vont quant à eux reprendre leurs habitudes. Ceux qui vont épargner ont pour principale motivation le fait d’anticiper l’avenir (43%) devant l’objectif de partir en vacances (34%).

L’investissement semble également profiter de cette préférence puisqu’à la question « Votre envie de faire travailler votre argent est-elle plus forte après cette crise ? », 44% répondent par l’affirmative - une proportion qui monte à 51% dans les moyennes et grandes villes. Parmi les thématiques d’investissement qui intéressent le plus les Français, l’investissement durable et responsable figure dans les réponses les plus fréquemment citées (43%). L’investissement risqué, à fort rendement potentiel, intéresse par ailleurs 26% des personnes sondées - un chiffre qui s’élève à 37% chez les 18-34 ans.

Autre tendance notable : pour investir, plus d’1 Français sur 3 est prêt à utiliser exclusivement une banque en ligne ou une application dédiée. A la question « Si vous ne deviez en choisir qu’un seul, quel moyen utiliseriez-vous pour investir votre argent ? », 15% choisiraient de n’utiliser qu’une application mobile - un chiffre qui monte jusqu’à 47% chez les personnes intéressées par l’investissement responsable !

« L’intérêt des épargnants pour les nouvelles formes d’épargne s’est accru pendant la crise, nous en avons eu la démonstration chez Birdee puisque sur la période de mars-avril, nous avons plus que doublé les versements réalisés par rapport à la même période en 2019. Nos actifs sous gestion ont augmenté de 13% depuis le 31 décembre, malgré l’effet marché », observe Gaël Minon, directeur de Birdee. « Nous notons également un rajeunissement des nouveaux inscrits avec une moyenne d’âge de 33 ans, contre 38 habituellement ».

 

Lire la suite...


Articles en relation