Connexion
/ Inscription
Mon espace

De la réactivité, ou comment s’extraire de la gesticulation...

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par LGA investissement associé. 

La gestion A7 Picking prévoit un mécanisme de réactivité face aux événements majeurs.  Le point sur ce mécanisme face à l’actualité de la semaine.

Quelles sont le principe et les règles de déclenchement du mécanisme de réactivité d’A7 Picking ?

« Le mécanisme de réactivité d’A7 Picking c’est l’assurance de ne pas être figé d’une échéance calendaire à l’autre. » Le process fondamental de gestion pluri-convictionnelle d’A7 Picking consiste en une possibilité de rotation de l’actif tous les deux mois pour chacune des 6 lignes, sur décision individuelle de chacune des 6 sociétés de gestion associée, sans concertation les unes avec les autres. Ce principe permet d’opérer les choix avec une approche prospective, le calendrier étant connu à l’avance.

Au-delà, et afin de pouvoir réagir aux situations brutales sans verser dans la gesticulation, il est prévu que LGA Investissement Associé, société gestionnaire du fonds, puisse à tout moment ouvrir une fenêtre de réallocation permettant à chacun de confirmer ou de modifier le fonds choisi pour faire face à une situation nouvelle.

Ce mécanisme a donc vocation à être exercé chaque fois qu’intervient un événement majeur inattenduet de nature à modifier fondamentalement l’environnement des marchés ; c’estl’assurance de ne pas être figé d’une échéance calendaire à l’autre.

Qu’en est-il de la situation de ces derniers jours ?

« Le résultat des élections Italiennes ne constitue pas en tant que tel un évènement majeur inattendu. Le blocage politique qui pourrait en résulter justifierait en revanche cette qualification... »

Deux incertitudes sont apparues ces derniers jours, l’une créée par les résultats des élections en Italie, pouvant potentiellement mener à un blocage politique, l’autre par l’absence d’accord au congrès Américain face à une échéance budgétaire fixée au 1er mars.

Il est à noter tout d’abord que ces deux échéances, élections Italienne comme échéance budgétaire US, étaient connues au moment de la dernière réallocation d’A7 Picking le 25 janvier dernier ; aussi, de ce point de vue, ces deux actualités ne constituent pas, en tant que tel, un évènement majeur inattendu.

Coté Américain, le statu quo dure depuis des mois, bien avant même la réélection de Barack Obama. Les marchés ont intégré le possible déclenchement du mécanisme automatique de réduction des dépenses, procédure dite de séquestre, prévu par les institutions. Peu de surprise, donc, de ce côté.

Côté Italien en revanche, si la situation politique devait déboucher sur l’impossibilité de former un gouvernement, donc de gouverner la 3ème puissance économique de la zone Euro, cette situation nous mènerait potentiellement à déclencher le mécanisme de réactivité.

Nous sommes donc en vigilance maximale quant à l’évolution de la situation...

Rédigé le 28 février 2013

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...