Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Le comportement des particuliers en Bourse aujourd’hui

Dans les circonstances exceptionnelles actuelles, synonymes de forte volatilité sur les marchés actions, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a observé une activité très soutenue des particuliers sur ce marché.

Entre le 24 février et le 3 avril, plus de 150 000 nouveaux investisseurs sont ainsi intervenus sur les valeurs appartenant à l’indice SBF120.

Chargée de veiller au bon fonctionnement des marchés financiers, l’AMF suit de près ces marchés dans leur ensemble et assure, parallèlement, une veille des tendances et des comportements des différentes catégories d’intervenants. A la suite des forts mouvements de marchés observés courant mars dans le contexte de crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus, le régulateur a souhaité étudier le comportement des investisseurs particuliers durant cette période.

Pour mener à bien cette analyse, l’AMF s’est appuyé sur les données fournies par les établissements financiers français et leurs succursales à l’étranger dans le cadre du reporting des transactions. Depuis l’entrée en application du cadre révisé sur les Marchés d’instruments financiers (MIF2), ce reporting est plus détaillé et permet au régulateur une analyse plus fine.

L’étude permet ainsi de constater que si, au tout début de la chute des cours à partir du 24 février, les transactions réalisées par les investisseurs particuliers ont été synonymes de ventes nettes sur la première semaine, le solde est devenu positif dès la semaine suivante. Il l’est resté durant cinq semaines d’affilée jusqu’au 3 avril (date de fin de l’étude). Au total, sur ces cinq semaines, les achats d’actions françaises par des particuliers ont été multipliés par 4 par rapport à la période équivalente en 2019, pour un montant net total de 3,5 Mds€, dans un marché lui-même marqué par des volumes multipliés par 3.

Si certains des particuliers étaient déjà actifs en Bourse dans les mois qui ont précédé la crise liée au coronavirus, plus de 150 000 investisseurs ont fait leur entrée sur le marché, pour la première fois depuis janvier 2018. L’étude permet également de découvrir leur profil, sensiblement différent de celui des investisseurs habituels tant en termes d’âge que de montants investis.  

 

Lire la suite...


Articles en relation