Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Nordea AM identifie des sources de résilience face à la tourmente des marchés

Depuis l’émergence de la crise sanitaire du Covid 19 et, dans son sillage, le déclenchement des séquences de krachs sur les marchés financiers, très peu de classes d’actifs et stratégies ont, jusqu’ici, permis aux investisseurs de protéger leurs portefeuilles. Avec l’élargissement des spreads de crédit observé sur les marchés obligataires, le « flight to quality » a renvoyé les rémunérations de ces actifs refuges à des niveaux abyssaux.

Ces incertitudes alliées aux faibles niveaux des taux confrontent éminemment la construction de portefeuille aux problématiques suivantes : quelles alternatives d’investissement permettent de conserver un profil rendement-risque satisfaisant et adapté au contexte de marché ? Comment protéger le capital investi face aux drawdowns ?


Les vertus des obligations sécurisées européennes

Les obligations sécurisées (ou « covered bonds ») européennes constituent une solution pertinente, qu’il s’agisse de bâtir un cœur de portefeuille résilient ou de trouver des sources de diversification obligataire au sein de la zone euro. Face à la tempête des marchés actuelle, d’une puissance inédite depuis la crise de 2008, les attributs protecteurs de ce segment obligataire sont bienvenus : ces titres apportent en effet une double protection aux porteurs. La première provient du risque émetteur, en cas d’insolvabilité, l'investisseur devient un créancier privilégié, autrement dit « seniorisé ». La seconde est un accès privilégié au panier de sûretés adossé à l’obligation ; les flux de trésorerie dégagés par ce dernier et les actifs collatéraux garantissent le remboursement de l'obligation sécurisée.

« Les obligations sécurisées ont joué un rôle protecteur pendant les premiers mouvements de sell-off de février, puisqu’au moment où les marchés du crédit high yield et investment-grade européens voyaient les spreads s’accentuer de respectivement 75 et 25 points de base, celui des obligations sécurisées restait stable (écartement de seulement 2 points de base). Cette résilience s’est depuis confirmée, avec un écartement de seulement 18bp depuis le début du mois de mars », précise Marc Olivier, Directeur Général France de Nordea AM.

Dans le cadre de ses stratégies investies en obligations sécurisées européennes, l’équipe de gestion a réussi à conserver une solide performance relative par rapport à l’ensemble du marché obligataire, grâce à une allocation sélective. « Au sein de l’univers des obligations sécurisées, nos positions en obligations libellées en couronne danoise ont joué un rôle particulièrement protecteur ces dernières semaines » explique Marc Olivier.


Au 26 mars, les fonds investis en obligations sécurisées,
- Nordea 1 - European Covered Bond,
- Nordea 1 - Low Duration European Covered Bond et
- Nordea 1 - European Covered Bond Opportunities,
affichent des performances respectives de +0,30%, -0,23% et -0,94% depuis le début de l’année.


Une approche en « budget de risque », combinant une grande variété de primes de risque

Par ailleurs, l’équipe de Nordea AM reste convaincue des vertus protectrices d’une allocation diversifiée fondée sur une approche en « budget de risque » et sur la diversification des primes de risque. L’objectif de ce type de stratégies est de combiner et de piloter rigoureusement des primes de risque défensives, cycliques ou alternatives, relatives à une grande variété d’actifs sous-jacents. « Cette approche permet de bénéficier de fortes décorrélations par rapport aux actifs traditionnels, contribuant à la robustesse du portefeuille dans les différentes configurations de marché », souligne Marc Olivier.

Certaines stratégies de primes de risque, notamment propriétaires, focalisées par exemple sur des devises défensives, la duration obligataire ou des facteurs anti-beta, contribuent significativement à la protection des portefeuilles multi-actifs de Nordea Asset Management face aux turbulences récentes des marchés.

Construits selon cette même approche d’investissement, les fonds
- Nordea 1 - Alpha 10 MA et
- Nordea 1 - Stable Return
affichent au 26 mars, des performances respectives de -0,65% et -6,37% depuis le début de l’année.

Lire la suite...


Articles en relation