Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Les Français, plutôt cigale ou fourmi ?

Selon l'étude réalisée par l'IFOP pour Portail-SCPI.fr, deux tiers des Français s'identifient à la "fourmi" de la fable de la Fontaine : ils dépensent très peu et conservent le reste en prévision des coups durs et en placements à risque zéro.

Parmi ces fourmis, sont surreprésentés les CSP+ (41%), les couples (39%) et les catégories les plus aisées (52%).

On compte tout de même un tiers de "cigales" (34%). Parmi eux, des personnes qui souhaitent profiter au maximum de leur argent au quotidien. Des cigales que l'on retrouve en plus forte proportion chez les jeunes et les célibataires. Toutefois 1 personne sur 5 déclare ne jamais être en mesure de mettre de côté : des Français dont leur situation les « prive » d'épargne.

Les Français et leur "bas de laine"
- 79% des Français déclarent pouvoir mettre de côté : 31% tous les mois, 22% une fois par trimestre et 26% moins souvent.
- 21% des Français déclarent toutefois ne jamais être en mesure de mettre de côté.
- Les hommes ont plus tendance à économiser, puisque 36% déclarent mettre de l'argent de côté chaque mois, contre 28% des femmes.

Les raisons de l'épargne
- 58% Français qui mettent de l'argent de côté, le font principalement pour disposer d'une épargne de sécurité, à savoir une somme en cas d'imprévu.
- Viennent ensuite la volonté de financer sa retraite (31%) et celle de partir en vacances (30%).
- Parmi les hommes, 21% déclarent que l'acquisition d'un bien immobilier est déterminante dans leur choix d'épargner, contre 29% des femmes. Un avis partagé par 1 Français sur 2 âgé de 25 à 34 ans.

Le risque et la sécurité
- La grande majorité des Français (90%) souhaite une épargne sécurisée, qui rapporte peu mais ne présente aucun risque de perte.
- Concernant les taux d'intérêt pour les prêts immobiliers, 61% des Français estiment que ces derniers sont bas et les prêts immobiliers accessibles.
- De ce fait, 38% des Français se déclarent disposés à investir dans l'immobilier. Une tendance beaucoup plus accentuée chez les 25-34 ans qui s'élève à 67%.

La productivité de son épargne
- Plus d'1 Français sur 2 (57%) qualifie plutôt son épargne d'argent « qui dort », c'est-à-dire qui ne produit pas d'intérêts supérieurs à ceux des livrets bancaires classiques (moins de 2% par an).
- Au contraire, 1 Français sur 4 considère que son patrimoine est plutôt de l'argent « qui fait des petits », c'est-à-dire qui est investi dans des biens ou des produits qui rapportent plus que les livrets bancaires.
- Enfin, près d'1 Français sur 5 ne dispose d'aucun argent de côté ni d'épargne.

Adhésion à la SCPI
- Deux tiers des Français (64%) estiment que la SCPI est un bon type de placement, les jeunes actifs (25 à 34 ans) sont davantage disposés à investir.
- Parmi les hommes, 24% se déclarent disposés à investir dans une SCPI, contre 13% chez les femmes.

 

Lire la suite...


Articles en relation