Connexion
/ Inscription
Mon espace

Actions américaines : des perspectives positives pour 2013

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Selon Terry Ewing, gérant chez IGNIS AM, « Les actions américaines se sont particulièrement distinguées au sein des marchés développés ces deux dernières années. La question est maintenant de savoir si les fondamentaux sont suffisamment solides pour continuer d'entrainer le marche a la hausse ».

Conjoncture économique favorable ?

La menace de «  falaise fiscale » , série de mesures drastiques à prendre en vue de réduire le déficit budgétaire américain, a dominé l’actualité aux Etats‐Unis au cours des dernières semaines. Un accord in extremis ayant été trouve fin décembre, les décisions relatives aux coupes dans les dépenses publiques et aux hausses d’impôt ont été repoussées à plus tard et, selon nous, une solution rationnelle sera trouvée.

Si la mise en œuvre de ces propositions risque de peser sur les marchés, nous tablons toujours sur un taux de croissance de 2 à 2,5% en 2013, avec une nette amélioration au second semestre. Ces chiffres restent élevés en comparaison des prévisions de croissance pour le Royaume‐Uni et l'Europe et indiquent que les Etats‐Unis ont une meilleure chance de s'extirper de leur problématique d'endettement grâce à la croissance. Cette perspective est atténuée par les événements en Europe qui pourraient être préjudiciables, et par l'économie chinoise qui doit être gérée correctement sous peine d'avoir un impact négatif sur les bénéfices des entreprises cotées aux Etats‐Unis.

Les statistiques macroéconomiques américaines ont récemment mis en lumière une amélioration du rythme de l’économie. La politique de la Reserve fédérale consistant à garantir un taux des fonds fédéraux bas jusqu'a la mi‐2015 semble remplir son objectif de baisse du chômage. Les chiffres indiquent une embellie de l’activité manufacturière, ainsi que des tendances encourageantes sur le front des ventes au détail et de l’automobile. Les statistiques cruciales relatives au marché immobilier résidentiel sont également ressorties positives, avec des prix et des volumes de transaction qui suivent une courbe ascendante.

Solidité des entreprises

Du côté des entreprises, l'attention s’est de plus en plus portée sur une résolution de la question de la « falaise budgétaire » et sur la future politique fiscale. Néanmoins, des aspects positifs tels que le niveau particulièrement peu élevé du coût de l’emprunt, dont bénéficient actuellement beaucoup d'entreprises, permettent de rendre flexible la future utilisation des ressources en capital. Les entreprises jouissent également de bilans robustes et des flux de trésorerie disponible les plus élevés de l'histoire des Etats‐Unis. Dans ce contexte, nous sommes optimistes par rapport aux perspectives de 2013 et identifions de très nombreuses idées d'investissement.

Thèmes et opportunités d'investissement actuels

Les banques, qui se sont restructurées et refinancées, présentent désormais des opportunités. A l'image des ménages américains qui ont allégé leur niveau d'endettement plus que dans tout autre pays, les banques américaines ont réduit leur dette et reconstituent leurs fonds propres. Elles sont maintenant à même de commencer à étendre la taille de leur bilan, ce qui se traduit par une forte augmentation des prêts commerciaux et industriels. Parmi les valeurs bancaires, nous apprécions  Bank of America, Citigroup et Signature Bank.

Le marché de l'immobilier résidentiel est clairement sur le chemin de la reprise suite à son effondrement qui s’est révélé bien douloureux. Les statistiques relatives au secteur se sont avérées encourageantes et la reprise du marché de l'immobilier résidentiel a traditionnellement des répercussions positives sur le reste de l'économie. Compte tenu du redressement des mises en chantier par rapport à leurs niveaux actuels, nous entrevoyons la création potentielle de 2 millions d'emplois au cours des deux ans à venir. Les taux de vacance des appartements sont actuellement à leur plus bas niveau historique et il est désormais plus avantageux d'acheter que de louer. A ce stade précoce de la reprise, certains titres vont en profiter plus que d'autres et nous privilégions Lowes, Lennar et SunTrust.

Le secteur pétrolier et gazier aux EtatsUnis est à l'aube d'une période faste appelée à se poursuivre pendant de nombreuses années. Historiquement, l'approvisionnement énergétique a toujours été tributaire de la production étrangère et l'on assiste à une évolution marquée vers plus d'autosuffisance. Grâce aux nouvelles technologies, les EtatsUnis pourraient devenir les premiers producteurs de gaz en 2015 et de pétrole en 2017. Cela aurait l'avantage d'une part de stimuler l'économie grâce à la création d'environ 1 million d'emplois et, d'autre part, d'influencer la politique extérieure du fait d’une moindre dépendance envers les pays riches en pétrole. Les titres que nous favorisons a l'heure actuelle sont, notamment, Kinder Morgan Pipelines, Dover Industries et Lyondell Basell.

Une reprise de la production manufacturière a lieu actuellement. Les Etats‐Unis ont traversé une longue période marquée par une augmentation des importations, une tendance qui est en train de s'inverser : les entreprises trouvent plus rentable de produire des biens localement plutôt que de les importer et les prévisions font état de 2 a 3 millions de nouveaux emplois dans le secteur dans la décennie à venir. Ce phénomène de diminution progressive des importations va de pair avec une hausse des exportations de biens manufacturés américains. Parmi les titres liés à ce thème que nous détenons, figurent entre autres, United Rentals, Union Pacific et Canadian Pacific.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...