Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l’investissement « plaisir »

Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s’est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l’entreprise.

Quand avez-vous créé votre premier GFV ?

C’était en 1989. Dans le cadre de l’expertise comptable et fort de plusieurs expériences professionnelles aux côtés de viticulteurs, j’ai souhaité développer une offre spécifique de financement des domaines viticoles. Dès le départ, l’idée était de palier à la frilosité des banques tout en combinant convivialité et œnotourisme. C’est ainsi que nous avons pu assurer la pérennité d’un premier domaine sur Châteauneuf du Pape.

En quoi consiste votre offre ?

Nous proposons des parts de groupements fonciers viticoles (GFV). Ces parts permettent à leurs souscripteurs d’aller à la rencontre d’un vigneron avec qui ils partagent une même vision durable du terroir et une passion pour le vin. Ensemble, ils peuvent déployer de nouveaux projets ou éviter le démantèlement de domaine lors de successions. Notre démarche présente donc un caractère à la fois solidaire et durable.

Quelles sont les zones géographiques que vous couvrez ?

Notre mot d’ordre est la proximité. Aussi, nous avons commencé à nous déployer dans les domaines des Côtes du Rhône avant de nous étendre à d’autres régions viticoles comme par exemple l’Alsace ou la Champagne. Nous en sommes actuellement à 48 GFV commercialisés.

Pourriez-vous nous communiquer les noms des domaines qui vous ont déjà fait confiance ?

Bien entendu et avec plaisir, la liste serait bien évidemment trop longue mais à titre d’exemple nous avons eu le plaisir de travailler sur Châteauneuf-du-Pape avec le Clos Saint-Jean, Le Clos des Papes, Château de La Gardine, Domaine de La Solitude, sur Bandol avec le Domaine de l’Olivette et en Champagne avec Mailly Grand Cru, la Maison Castelnau.

Quelles sont vos exigences au regard des domaines ?

Nous sélectionnons toujours avec soins les domaines avant la création du GFV, nos règles :  une appellation de renom, un fermier rigoureux et performant, un vin d’exception, un domaine de qualité reconnu.

Quel est l’horizon d’investissement initial ?

Il est a minima de 18 ans mais est souvent transmis aux enfants, la durée en est ainsi allongée. En effet, nous confions l'exploitation des terres en fermage, par l'intermédiaire d'un bail à long terme, ensuite reconductible par tranche de 9 ans. Ce bail de 18 ans permet de bénéficier d’avantages fiscaux et donne sa pleine dimension à cet investissement « plaisir » qui s'apprécie au fil des années et qui se partage entre les générations d’associés et de vignerons. 

Proposez-vous des solutions pour ceux qui ne souhaitent pas investir sur une telle durée ?

Il existe un marché secondaire des parts dans la mesure où chaque associé a la possibilité de vendre ses parts pendant toute la durée du bail. Dans ce cas, il en informe le gérant du groupement qui à son tour contacte l’ensemble des associés et le propriétaire vigneron qui sont prioritaires pour le rachat.

A quel prix se négocient les parts sur le second marché ?

Le prix de vente d’une part est revu d’une manière générale tous les 3 ans en fonction de l’évolution du prix du foncier sur l’appellation concernée, lors de l’assemblée générale annuelle. Il peut aussi être déterminé d’un commun accord entre les parties dans le cadre de l’opération de gré à gré.

Quel est le rendement annuel moyen observé sur vos GFV ?

En moyenne, le rendement annuel en numéraire s’établit entre 1 et 1,5 %. Celui en nature choisi par 99% de nos associés est de l’ordre de 4% à 5%, il s’agira dans ce cas d’une dotation annuelle qui est faite en bouteilles issues de la propriété. Les associés bénéficient par ailleurs d’un tarif préférentiel sur toute acquisition de vin sur le domaine.

Qui sont vos clients ?

Essentiellement des passionnés ! Certains nous ont connu par le biais du bouche à oreille ou se sont fait cooptés par des associés existants, d’autres nous sont envoyés par notre réseau de partenaires CGP et, enfin, quelques-uns nous contactent via notre site Internet. Dans tous les cas, devenir propriétaire de pieds de vignes et bénéficier, sur option, de dotations annuelles en bouteilles est une aventure unique en son genre. La plupart des associés en redemandent d’ailleurs !

Comment cela ?

Nous avons pu observer que parmi nos clients – plus de 4 000 associés de GFV actuellement – nombreux sont ceux qui détiennent des parts de plusieurs GFV. Ainsi, ils ne mettent pas tous leurs œufs dans le même panier et s’enrichissent de la diversité viticole qu’ils appréhendent ainsi. 

Quelle est la particularité d’un associé de Bacchus Conseil ?

Nous sommes désireux de favoriser une gestion participative de nos GFV. L’associé devient ainsi un véritable moteur dans le groupement.

Quels sont vos projets de GFV à venir ?

En plus de Châteauneuf-du-Pape où nous sommes implantés de manière historique, nous travaillons sur des projets à Macon, Chablis, la Savoie et la Loire.

 

Propos recueillis par Thierry Bisaga

 

Lire la suite...


Articles en relation