Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

[Tribune] Allocation d'actifs et producteurs d’alcool

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la consommation d’alcool cause 3 millions de décès par an dans le monde, dans divers cas de figure : problèmes de cœur, cancer, maladies du foie mais aussi alcool au volant, accidents et agressions. Les gouvernements ont adopté diverses politiques de taxation et de tarification pour réduire la consommation d'alcool, ainsi que des interdictions de publicité et de marketing. De nombreuses entreprises issues de l’industrie de l’alcool mènent quant à elles des campagnes de promotion de la consommation responsable d’alcool. En effet, plus les consommateurs sont sensibilisés par les gouvernements et les parties prenantes à cette question, plus ils sont conscients des conséquences graves que peut avoir la consommation nocive d’alcool.

NN IP reconnaît que la baisse de la demande en alcool constitue une menace pour les bénéfices des producteurs d’alcool et que les règlementations ainsi les taxes accrues augmentent leurs coûts par ailleurs. Ces évolutions stimulent toutefois la demande en boissons de meilleure qualité et à faible teneur en alcool. La tendance à la « prémiumisation » offre de plus aux producteurs d’alcool l’opportunité d’être plus rentables. Les évolutions de la consommation d'alcool s'expliquent également par l'importance croissante que tout un chacun accorde à sa santé. Les consommateurs se tournent de plus en plus vers des alternatives plus saines à l'alcool. Les bières sans alcool ou à faible teneur en alcool s’inscrivent dans la continuité de cette tendance et pourraient même permettre aux brasseurs d’attirer les consommateurs qui ne boivent pas d’alcool.

NN IP estime donc qu'il vaut mieux dialoguer avec les producteurs d’alcool plutôt que de les exclure des portefeuilles. Avec pour objectif d’une part de faire pression sur les producteurs d’alcool pour qu’ils promeuvent de façon proactive la consommation responsable d'alcool par le biais de campagnes de publicité et de marketing. D’autre part, inciter les producteurs d’alcool à s'attaquer sérieusement à une culture dans laquelle les femmes promoteurs sont souvent exploitées voire harcelées sexuellement pourrait avoir un impact social positif. L’objectif serait enfin d’encourager les producteurs d’alcool à utiliser davantage d’énergies renouvelables mais aussi à utiliser l’eau de manière durable, de meilleures ressources pour leurs cuvées et des emballages plus écologiques pour réduire leur empreinte carbone.

Jod Hsu, Investment Analyst, Food & Beverages, chez NN Investment Partners, explique : « Les initiatives prises par les gouvernements et les parties prenantes pour réduire la consommation nocive d’alcool sont essentielles à la construction d’un monde plus durable. Bien que ces initiatives représentent une certaine menace pour l’industrie de l’alcool, nous nous réjouissons de constater que de nombreux producteurs d’alcool sont tout de même disposés à interagir avec les gouvernements pour promouvoir la consommation responsable d’alcool. »

« La tendance à la réduction de la consommation nocive d'alcool étant irréversible, les entreprises qui y sont bien préparées sont en meilleure posture pour en tirer profit à long terme. En tant qu'investisseur responsable, NN IP compte continuer de dialoguer avec les producteurs d'alcool, notamment ceux qui promeuvent la consommation responsable d’alcool, respectent les droits humains de leurs salariés, réduisent leur empreinte carbone et consomment l’eau de façon de plus efficace, car ils contribuent à minimiser la consommation nocive l'alcool et à construire un monde meilleur. Nous estimons également que ces sociétés constitueront à l’avenir de meilleures opportunités d'investissement pour nous », conclut-il.

 

Lire la suite...


Articles en relation