Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Réinventer les banques pour assurer leur survie

Alors que 80% des banques dites traditionnelles seraient menacées de disparaître d’ici à 2030 par manque de véritable stratégie de transformation digitale, ces dernières peinent à réagir. Leurs composants logiciels ne sont plus adaptés aux évolutions technologiques et donc aux nouvelles attentes de leurs clients.

Yves Eonnet, fondateur de TagPay, fintech qui conçoit, installe et opère des Digital Banking Systems (DBS) pour le compte d’établissements financiers, décrypte cette tendance et explique comment son DBS est une réponse pour les banques qui souhaitent se réinventer pour survivre. 


Des logiciels vieillissants

Les opportunités de développement des nouveaux acteurs bancaires (fintech, néo-banques, GAFA) sont de plus en plus nombreuses. 67% des Français estiment que leur banque n’est plus adaptée à leurs besoins et 12% seraient même prêts à souscrire à un produit bancaire auprès d’un GAFA.

Si l’existence des banques est ainsi menacée c’est que l’ensemble des composants logiciels qui gèrent les différents services qu’elles offrent à leurs clients (le Core Banking System - CBS) ne répond plus à leurs exigences. Même si les nombreuses innovations incrémentales du CBS leurs ont permis des évolutions technologiques majeures, il arrive aujourd’hui à un point de rupture le rendant incompatible avec l’environnement technologique mouvant actuel.

En se focalisant sur le court terme via par exemple l’automatisation des tâches, les banques mettent de côté leur défi principal qui est de réinventer ce système superficiellement « modernisé » par un nouveau, fondé sur une architecture ouverte, l’agilité et le temps réel.


Changer de cycle en réinventant la banque

Pour Yves Eonnet, fondateur de TagPay et auteur de « Fintech, les banques contre-attaquent », si les banques ont les ressources nécessaires pour survivre, il convient cependant de réellement les réinventer et non pas seulement de les digitaliser. Selon lui, elles doivent passer par une stratégie de spinoff : la banque crée sa propre concurrence en démarrant une activité fonctionnant sur le Digital Banking System, une plate-forme conçue pour un segment de marché spécifique, sur le cloud, très agile et adaptable aux nouvelles technologies.

La nouvelle banque sera en mesure de répondre en temps réel aux attentes des différents publics en train de lui échapper aujourd’hui (les plus jeunes, les étudiants, les entrepreneurs, etc.) en leur offrant des solutions personnalisées. Grâce à une architecture ouverte elle pourra par exemple s’interfacer avec les différents acteurs de l’économie collaborative (covoiturage, location immobilière, etc.) et devenir un outil de gestion pour les utilisateurs réguliers de ces services.


« S’il est impossible d’imaginer à quoi ressemblera la banque de demain tant l’évolution des usages et des besoins est rapide, il est urgent que la banque s’arme d’outils qui lui permettent de faire face à ces changements. Notre Digital Banking System est une vraie révolution qui a déjà fait ses preuves à travers le monde, dans une trentaine de banques », conclut Yves Eonnet.

http://tagpay.fr/

Lire la suite...


Articles en relation