Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

« Epid'météo » lutte contre l'antibiorésistance

MFP Services expérimente un dispositif inédit d'information sur la santé à destination des habitants et des professionnels de santé (médecins, pharmaciens) dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Objectif : éduquer le grand public au bon usage des antibiotiques pour faire baisser le nombre de prescriptions inutiles d'antibiotiques qui contribuent au phénomène d'antibiorésistance.

 
Epidmeteo suit l'évolution des épidémies grâce à un bulletin hebdomadaire et un site web dédié

Chaque mardi, les habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes inscrits sur la plateforme www.epidmeteo.fr reçoivent un bulletin météo épidémiologique. Composé de 5 cartes ce bulletin illustre la présence de différents agents infectieux, polliniques ou polluants dans la région, permettant de mesurer leur évolution et leur développement. Des recommandations en matière de traitement sont adossées à chaque carte, faisant la lumière notamment sur la non-pertinence d'utiliser des antibiotiques.
5 affections respiratoires ou digestives sont analysées :
- la grippe,
- les infections respiratoires en dehors de la grippe,
- le pollen,
- la pollution aérienne et
- la gastro-entérite.

Ces cartes sont élaborées et mises à jour chaque semaine grâce à la collecte et au traitement de données réalisés par les équipes du bureau d'étude et d'ingénierie en santé et en environnement, Open Rome, partenaire du projet, sous l'égide du Comité Scientifique de  MFP Services dont la présidence est assurée par le Docteur Jean Marie Cohen. A partir de données nationales, les experts d'Open Rome extraient les données de la région Auvergne-Rhône-Alpes département par département, afin de proposer un bulletin précis, et géolocalisé.

www.epidmeteo.fr propose également une aide en ligne aux parents d'enfants présentant des signes de maladies pouvant être liées à une infection et faire penser à un intérêt des antibiotiques.


L'antibiorésistance : une problématique mondiale

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé : entre 2000 et 2015, la consommation mondiale d'antibiotiques a augmenté de 65%, provoquant par la même occasion le développement de bactéries « résistantes » à ces médicaments.

En France, la consommation d'antibiotiques a cessé de baisser. En effet, la prescription réalisée à tort représente encore 30 à 50% des prescriptions. Cette consommation inutile d'antibiotiques résulte souvent d'une confusion dans les symptômes, d'une pression des patients qui réclament ces antibiotiques à leurs médecins … En sa qualité d'acteur de la prévention santé, MFP Services a mis en place à titre expérimental ce dispositif pédagogique à destination de la population. Si les résultats sont probants, il pourra être déployé ensuite au plan national et à l'ensemble de la population.


La région Auvergne-Rhône-Alpes : une région test méticuleusement choisie

MFP Services a choisi de mettre en place son expérimentation dans la région Auvergne-Rhône-Alpes pour plusieurs raisons. Tout d'abord, la région Auvergne-Rhône-Alpes bénéficie d'un écosystème dense de professionnels de santé sur lequel s'appuyer, avec trois grandes métropoles en son sein - Lyon, Clermont-Ferrand, Grenoble. De plus, la région n'a pas une consommation d'antibiotiques très importante comparativement à d'autres régions. Par conséquent, si l'expérimentation fait ses preuves dans cette région, cela signifiera qu'elle est véritablement efficace pour être déployée au plan national.

Le Conseil scientifique de MFP Services est composé de soignants expérimentés et de chercheurs confirmés

  • Dr Jean-Marie COHEN, Open Rome et Université Lyon 1, médecine générale, sciences politiques
  • Thierry BARTHELME, Vice-Président UTIP, pharmacie d'officine
  • Dr Bernard BEDOURET, pédiatrie
  • Dr Catherine BURUGORRI, médecine générale et addictologie
  • Pr Claude DUSSART, Lab P2S/EA4129n Université Lyon 1, parcours de santé
  • Dr Jacques Gaillat, SPILF, infectiologie et vaccinologie
  • Pr Macel GOLDBERG, cohorte Constances, épidémiologie
  • Dr Jean-Charles PERE, médecine générale, pharmacovigilance
  • Adrien DUVERGER, Pessac (33), ERGO 33, ergothérapie
  • Pr Loic GEFFROY, Lab P2S/EA4129, Université Lyon 1, économie de la santé
  • Pr Michel LAMURE, Pr honoraire, Université Lyon 1, mathématiques appliqués
  • Dr Myriam LE SOMMER, CHU Bordeaux, gériatrie
  • Dr Anne MOSNIER, Open Rome et réseau des GROG, épidémiologie, prévention
  • Pr Roger SALAMON, ISPED Bordeaux, Santé publique
  • Najwa TAGHI, doctorante EDISS, Université Lyon 1 et chargée de mission Cassiopée (ISPED)
  • Pr Jérôme WITTWER, ISPED Bordeaux 2, économie de la santé


www.openrome.org 

Lire la suite...


Articles en relation