Connexion
/ Inscription
Mon espace

Or : une nécessaire réexposition, mais sous condition

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Michaël Levy, Associé - Gérant de Flex 360 - Responsable de la multigestion chez 360 AM.

Après douze années d’un rally quasiment ininterrompu, l’or a marqué une longue pause. Voilà en effet près de 18 mois que son cours n’est pas sorti d’un couloir de fluctuation resserré, globalement compris entre 1550 et 1800 points.

Les raisons de cette relative stabilité sont multiples. Elles sont d’abord techniques, reflets d’une nécessaire consolidation après une période de hausse aussi longue. Par ailleurs, l’un de ses principaux moteurs de valorisation de l’or, son statut de valeur refuge, a perdu beaucoup de son attrait. En promettant un soutien potentiellement illimité à l’euro, Mario Draghi a en effet fait brutalement reculer l’aversion des investisseurs à l’égard du risque, pénalisant les actifs jusqu’alors perçus comme les plus sécuritaires.

Où en est-on aujourd’hui ? Plusieurs éléments militent pour un repositionnement. Ici encore, ceux-ci sont en partie techniques. Salutaire, le mouvement de consolidation de ces derniers mois a permis de purger le marché des investisseurs intervenants sur des horizons courts. Ne restent plus que les acteurs positionnés sur le long terme, pour des raisons qui tiennent plus des fondamentaux que du trading à court terme. Durablement assaini, le marché peut donc compter sur des filets de sécurité techniquement plus solides qu’auparavant. Un autre élément provient du marché des changes. Soucieux de favoriser les exportations du pays, le nouveau gouvernement japonais cherche à dévaluer sa monnaie. Il pose là les conditions d’une guerre des change dont l’or, seule devise privée de banque centrale et soumise à une rareté physique, devrait sortir gagnante. Enfin, le métal précieux semble s’être désensibilisé à l’égard des considérations des banques centrales, et retrouve ainsi les vertus décorrélantes qui en font un élément de diversification indispensable.

Si ces raisons militent pour une revalorisation de l’or, rien ne permet d’indiquer quand celle-ci se produira. Faute d’élément nouveau pouvant provoquer une rupture dans la configuration du marché du moment, la sortie par le haut du couloir de fluctuation actuel pourrait donc bien se faire attendre. Comment faire, donc, pour profiter des atouts intrinsèques de l’or sans s’enliser dans un marché plat et sans tendance ? Une première option consiste à se positionner en bourse sur les groupes aurifères. Motivée par des raisons de coûts et de liquidité, la récente et brutale dévalorisation de ces actions a brisé la corrélation naturelle entre leur cours et le prix de la matière première. D’où un nécessaire rattrapage attendu à moyen terme (à condition d’être en mesure de tolérer des niveaux de volatilité structurellement élevés). Autre possibilité, se positionner sur des montages optionnels (par exemple via un « tunnel »: achat de calls hors de la monnaie financé par la vente de puts). Une façon de se porter acheteur dans l’hypothèse où les cours sortent de leur couloir actuel, soit par le haut, pour capter le nouveau rally, soit par le bas, pour se renforcer à bon compte.

Dans tous les cas, la pire solution serait de ne rien faire.

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...