Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

« L’argent doit servir et non pas gouverner »

La SICAV de partage « Porteurs d’espérance » a été créée à l’initiative de la Fondation Notre Dame, pour répondre aux problématiques de placement éthique. Créée en mars 2018, ouverte à tout type de souscripteur, elle totalise désormais près de 15 M€ d’encours.


1/ Cet instrument d’épargne nouveau permet aux souscripteurs de participer à un
mécanisme de partage avec le Programme Entraide-Solidarité & Education-Jeunesse de la Fondation Notre Dame dans le but de compléter ses ressources financières pour les actions qu’elle mène. En effet, le nombre de projets s’est considérablement développé ces dernières années (programme entraide et solidarité représente 2,7 M€ pour 137 projets en 2017). Les modifications de la fiscalité (remplacement de l’ISF par l’IFI) et la nécessité d’adaptation qu’elles imposent à ce stade pour la collecte des dons, a aussi incité la Fondation à innover pour répondre, dans la durée, aux quelques 150 associations qui lui adressent des demandes de soutien.


2/ « Porteurs d’espérance », cette SICAV est aussi une réponse originale à une problématique de placement éthique
, destinée à tous les investisseurs qui souhaitent intégrer les convictions de la Pensée sociale de l’Eglise dans la gestion financière d’un portefeuille d’actifs. Certains impacts sur l’économie et la société vont être particulièrement analysés. Les premiers investisseurs sont des fondations sous égide de la Fondation Notre Dame ou des institutions proches de l’Eglise (congrégations religieuses, diocèses, institutions sociales chrétiennes,…).

La SICAV sélectionne des valeurs éligibles respectant les principes d’éthique sociale correspondant à l’enseignement social de l’Eglise catholique. Un Comité éthique d’une douzaine de membres, dont la présidence a été confiée à un chef d’entreprise, Armand Bongrain, se réunit pour la première fois le mardi 25 septembre. Il a reçu la tâche de nourrir les réflexions sur l’éthique sociale selon l’enseignement social de l’Eglise catholique, fondement de la sélection des valeurs « investissables » par le gérant et de réfléchir à la contribution environnementale et sociale des investissements.


3/ Il s’agit d’une SICAV de droit français agréée par l’AMF. Sa
gestion financière est une gestion patrimoniale qui reflète d’ores et déjà des convictions d’investissement de moyen et long terme. La SICAV investit de manière diversifiée dans des actions et obligations d’entreprises et contribue ainsi au financement de l’économie réelle. Elle peut aussi investir dans des obligations d’Etat, en tant que de besoin.

Sa gestion financière est assurée par la société de gestion Meeschaert AM, qui  effectuera tous les ans un don équivalent à la moitié de ses frais de gestion au programme Entraide-Solidarité & Education-Jeunesse de la Fondation Notre Dame. Le Conseil d’Administration de la SICAV est présidé par Antoine de Salins, trésorier de la Fondation Notre Dame (FDN).


4/ Le fonds est ouvert à tous types de souscripteurs, personnes physiques ou morales, et totalise déjà près de 15 M€ d'encours depuis avril 2018.

Premiers souscripteurs institutionnels : la Conférence des Evêques de France, le Diocèse de Paris, le Programme Entraide de la Fondation Notre Dame, l’Œuvre des Vocations, la Maison médicale Jeanne Garnier - Association des Dames du Calvaire, et 5 fondations sous égide de la Fondation Notre Dame.

Plus d’informations sur la SICAV « Porteurs d’espérance » ici

www.fondationnotredame.fr/

 

Lire la suite...


Articles en relation