Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS

Blockchain : Inria et Utocat font avancer la recherche sur les smart contracts et la gestion des transactions

Depuis 1 an, l’équipe-projet Rmod*, du centre de recherche Inria Lille - Nord Europe, travaille avec la start-up Utocat autour de la blockchain. Au travers de 3 publications récentes, les deux partenaires montrent la dynamique des recherches menées dans le cadre de cette collaboration. Plusieurs autres publications sont en cours de rédaction.
En parallèle, la coopération Utocat - Inria s’amplifie avec un nouvel accord de recherche conclu récemment avec une autre équipe du centre : l’équipe Inocs.

Au sein d’une blockchain, les smart contracts sont des programmes conçus pour rendre infalsifiables les données qu’ils contiennent. Ils constituent l’une des fonctionnalités les plus prometteuses de la blockchain car ils permettent d'exécuter les engagements d’un contrat lorsque l’ensemble des conditions de ces derniers sont réunies. En octobre 2017, Utocat a, par exemple, travaillé avec l’assureur AXA sur une assurance paramétrique permettant de rembourser automatiquement les passagers d’un avion en cas de retards. Cette application a été rendue possible grâce à la certification des données apportée par l’utilisation de la blockchain. Dans ce cadre, les smart contracts permettent un paiement sous condition.


Faciliter l’accès aux données stockées dans la blockchain

Aujourd’hui, il est très compliqué de corriger des bugs sur un smart contract publié dans la blockchain. Voire, tout simplement, de vérifier que tout fonctionne bien. Inria et Utocat ont donc travaillé ensemble au développement d’outils pour comprendre, débugger et explorer les transactions dans une blockchain. Dans ce cadre, l’équipe-projet Rmod a créé une solution appelée « SmartInspector ». Elle permet aux développeurs d’inspecter un contrat et d’en corriger les bugs sans avoir à tout redévelopper. Les smart contracts deviennent ainsi plus accessibles et plus transparents, ce qui devrait permettre d’en généraliser l’adoption sans qu’ils perdent leur intégrité pour autant. Pour Utocat, « le développement de ce nouvel outil va simplifier la maintenance des smart contracts que nous avons pu mettre en place pour nos clients », explique Clément Francomme, PDG fondateur d’Utocat.


Accéder aux données stockées dans la blockchain

Par ailleurs, le volume de données stockées dans la blockchain croît en permanence et retrouver une information peut se révéler compliqué. En ce sens, l’équipe-projet Rmod a créé un langage de requêtes sur la blockchain permettant aux utilisateurs de retrouver facilement et rapidement les transactions réalisées dans le registre électronique et les informations associées qui y sont stockées.

Ces avancées seront présentées lors de workshops internationaux :
- IWBOSE : 1st International Workshop on Blockchain-Oriented Software Engineering
- WETSEB 2018 : International Workshop on Emerging Trends in Software Engineering for Blockchain
- ICSE : International Conference on Software Engineering.
Ces workshops sont récents car l’importance du génie logiciel pour la blockchain est en train d’émerger.


Une collaboration poursuivie entre Utocat et Inria

Pour la start-up lilloise, une collaboration s’engage aujourd’hui avec une autre équipe du centre de recherche Inria Lille – Nord Europe : Inocs. Ce partenariat a, comme le précédent, pour objectif d’explorer les usages de la blockchain afin d’en optimiser ses applications.

www.inria.fr/  -  www.inria.fr/centre/lille  - www.utocat.com/fr


 

Lire la suite...


Articles en relation