Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le paradigme de faible volatilité s’achève : comment y faire face dans l’univers obligataire ?

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Regain de volatilité : un besoin de sécurité obligataire, face au risque de choc des taux.


Le point de vue de Witold Bahrke, Stratégiste chez Nordea AM

- En février dernier, la correction boursière a retenti comme un puissant rappel : l’ère de la volatilité basse s’achève. Désormais, les risques de correction augmentent et cela ne concerne pas seulement les actions, mais également les marchés obligataires dont la volatilité s’est aussi accrue. Au vu de l’histoire macroéconomique, les vents contraires consécutifs aux mouvements de politiques monétaires devraient prendre de l‘ampleur à mesure que les avoirs en obligations d’Etat des grandes banques centrales vont diminuer d’ici la fin de l’année. Ceci devrait rendre le marché bien plus difficile en 2018 !

- Les investisseurs font face à l’équation suivante : alors que les taux d'intérêt à long terme sont récemment sortis de leurs fourchettes historiquement basses (et d’un cycle de baisse de 3 décennies), la recherche d’actifs refuges obligataires "classiques", comme les obligations d'État de première qualité, ne suffit plus. En effet, la volatilité des obligations augmente actuellement en corrélation avec celle des actions. Les obligations longues, en particulier, pourraient faire preuve de vulnérabilité, car l'inflation semble faire son retour, au moins de façon cyclique. La prime à terme des obligations d'État américaines de maturité longue est toujours à des niveaux historiquement bas. Par conséquent, le risque potentiel de choc des taux est particulièrement redouté des investisseurs.

- Dans ce contexte, les stratégies obligataires à faible duration, à l’image des obligations sécurisées, offrent une solution attrayante aux investisseurs. Elles protègent les portefeuilles contre les risques de  duration et contre la volatilité, qui est croissante et corrélée entre les classes d’actifs. Parallèlement, les obligations sécurisées sont assorties d'un potentiel de rendement intéressant face aux obligations d'État, sans compromettre la qualité de crédit. Un exemple typique: ces stratégies ont été parmi les plus performantes, lors des turbulences du marché en février dernier.

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...