Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

De l’importance de la corrélation

Extrait de l’analyse de Paul Jackson, Directeur de la recherche d’Invesco Powershares, sur l’importance de la corrélation, dans le cadre de ses « Uncommon Truths ».


Depuis le début du siècle, la corrélation entre les rendements obligataires aux Etats-Unis et le S&P 500 a été largement positive, ce qui signifie que les cours des actions ont eu tendance à augmenter avec les rendements obligataires. 

Cependant, cela n’a pas toujours été le cas, et une inquiétude demeure sur le fait que les rendements obligataires à 10 ans aient suffisamment augmenté pour qu'ils posent problème au marché des actions. De nombreux commentateurs expriment la crainte qu'un rendement à 10 ans de 3% suffise à déclencher un changement de régime de corrélation - ce qui reviendrait à ce qui existait dans les années 1970, 1980 et 1990.
Notre analyse suggère que la corrélation entre les rendements obligataires et les actions a toujours été majoritairement positive lorsque le rendement à 10 ans a été de 3%. Ce n’est que lorsque le rendement a dépassé 5% que la corrélation est devenue principalement négative.

En outre, nous ne trouvons aucune preuve suggérant qu'un taux d'inflation ou de croissance viendrait modifier cette conclusion. Même une analyse qui met l'accent sur l'écart de rendement des dividendes plutôt que sur les rendements obligataires, arrive à la même conclusion - le point de déclenchement est plus susceptible d'être un rendement de 5%, sur 10 ans, plutôt qu’un rendement de 3%.
Tant que l’économie américaine et l’économie mondiale resteront solides, nous pensons que les actions continueront de suivre les rendements obligataires

www.invesco.fr

 

 

Lire la suite...


Articles en relation